5G
Accueil High-tech 5G en France : elle arrive pour bousculer nos quotidiens

5G en France : elle arrive pour bousculer nos quotidiens

Le coût de l’introduction de la 5G dans toute l’Europe sera énorme, mais assurera un retour important. C’est, en substance, le résultat d’une étude réalisée par Analysys Mason pour le compte d’Ericsson. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : environ 46 milliards d’euros d’investissement seront nécessaires pour assurer une couverture presque complète avec la technologie des réseaux de prochaine génération 5G, mais le retour économique devrait être de l’ordre de 210 milliards, avec un rapport coûts-gains de 4,5:1. Pour la seule France, le ratio est beaucoup plus faible, mais justifie quand même l’investissement : on parle de 2,786 milliards débourser par les opérateurs, rien que pour acheter leurs fréquences 5G à l’état.

L’analyse de marché, et il est bon de le préciser, concerne un scénario dit « full 5G« , dans lequel tous les secteurs d’intérêt seront mis à jour, en utilisant le technologie de nouvelle génération. En fait, comme nous le disons depuis un certain temps déjà, les avantages réels de la 5G seront appréciés dans le monde de l’IoT et de l’industrie. Bien sûr, les vitesses de téléchargement en amont et en aval augmenteront également pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs, mais l’élément clé du nouveau protocole du réseau 5G, est la capacité à gérer beaucoup plus de connexions simultanées.

Des avancées majeures pour l’industrie

On prévoit que la connexion à un réseau stable et rapide comme celui de la 5G, dans lequel, entre autres, l’intelligence artificielle est de plus en plus présente, permettra des avancés majeures. Les exploitations agricoles accroîtront leur efficacité et produiront moins de CO2, les usines utiliseront mieux le temps et les matériaux en réduisant la consommation d’énergie et en prolongeant la durée de vie de leurs outils, des outillages et des machines. Et pourquoi pas, aux employés de travailler depuis leur domicile, ce qui leur permet de gagner du temps et de l’argent sur le trajet domicile/travail, et de réduire le nombre de voitures sur la route (l’un des rares effets positifs de la pandémie COVID-19 a été que dans les villes, on respirait beaucoup peu mieux, bien que l’effet fût temporaire).

Ce sont les secteurs manufacturiers et ruraux qui bénéficieront le plus de la 5G, avec des revenus attendus de 70 et 55 milliards d’euros respectivement. En France, la situation est similaire en chiffres absolus, mais si l’on évalue le retour sur investissement, le principal gain sera pour les services publics. Par services publics, nous entendons des secteurs tels que la santé, l’éducation, le tourisme et la numérisation de certaines procédures administratives.

Le Coronavirus a paralysé l’économie mondiale et il faut maintenant penser à une relance. Il sera donc essentiel d’allouer les bonnes ressources pour permettre à la 5G de se propager et de réaliser le scénario que cette étude propose.