HomePod 2 : qu’attendre des prochaines enceintes connectées d’Apple ?

Il aura donc fallu attendre 5 ans pour que la firme américaine Apple se décide enfin à sortir la seconde génération d’enceinte connectée : le HomePod 2. Quelles sont les nouveautés que va apporter ce nouveau modèle par rapport à la première génération ? Voyons ci-dessous les spécificités de ce petit bijou de technologie.

Le 18 janvier 2023, la marque à la pomme a dévoilé au grand jour son HomePod 2 via son site. En lançant sa seconde génération d’enceinte connectée, Apple fait son grand retour sur ce marché après les mésaventures qu’a connues le premier HomePod. La faute à un prix jugé « élevé » malgré une qualité sonore remarquable. Le HomePod 2 aura-t-il plus de succès ? Seul l’avenir le dira !

Un design pas très éloigné de son prédécesseur

Quand on jette un premier coup d’œil au design de l’HomePod 2, il est vrai qu’on ne remarque pas vraiment de différence si on le compare avec le premier HomePod. Mais il y a quand même quelques petits détails qui n’échappent pas à l’œil des connaisseurs. Face au premier modèle, le HomePod 2 est plus compact avec ses 142 mm de large et ses 168 mm de hauteur. Il est aussi plus léger, car il pèse 2, 3 kg. C’est 200 grammes de moins que le HomePod 1ère génération.

Par ailleurs, le HomePod 2 se dote également d’un tissu en maille transparent au lieu d’un tissu en maille dénué de couture. Au dessus, la surface tactile est presque identique sur les 2 versions, mais on note néanmoins que l’écran est plus en retrait sur le nouveau modèle. Pour exécuter la lecture d’une piste, l’utilisateur n’a qu’à toucher une fois l’écran. Même manipulation si on souhaite mettre celle-ci en pause.

Design HomePod 2

Toujours filaire

À noter que le HomePod 2 est un appareil filaire et à cet effet, il ne peut pas fonctionner s’il n’est pas alimenté sur secteur. Tout comme sur la première version, le HomePod 2 dispose d’un câble d’alimentation intégré qui est placé à l’arrière. Pour en finir avec l’aspect esthétique, l’appareil se décline en 2 coloris à savoir le blanc et le minuit (se rapprochant du gris sidéral de l’HomePod 1).

Une architecture acoustique plus modeste

Si le HomePod 1ère génération embarque 7 tweeters, un boomer longue portée et 6 microphones, le HomePod version 2023 se veut plus modeste. Ce dernier intègre en effet 5 tweeters avec beamforming, un boomer de 4 pouces et seulement 4 microphones.

Mais même si la sobriété semble être le mot d’ordre, l’appareil reste performant en matière de son.

Le HomePod 2 est équipé du processeur S7, le même qu’on retrouve sur les Apple Watch Series 7. Ce processeur permet entre autres à l’appareil d’utiliser la technologie beamforming. Cette dernière analyse l’acoustique au sein d’une pièce spécifique et en fonction de celle-ci, elle ajuste l’égaliseur.

Un son digne d’une salle de cinéma

Compatible Dolby Atmos, le HomePod2 propose une expérience immersive avec un son enveloppant. Associé avec l’Apple TV 4K, il fait office de barre de son qui offre une spatialisation optimale lors de visionnage de films.

Quelles fonctionnalités pour l’HomePod 2 ?

Comportant de nombreux capteurs, le HomePod 2 a toute sa place au sein d’une maison connectée. Pouvant servir de hub domestique, cet appareil donne la possibilité à son utilisateur de contrôler sa maison juste à l’aide de sa voix. Grâce à l’assistant vocal Siri, ce dernier peut par exemple commander vocalement la fermeture de la porte du garage, lancer la musique dans une pièce ou bien tout simplement fermer la porte d’entrée.

À part cela, le HomePod 2 possède aussi des capteurs d’humidité et de température. On suppose que ces derniers vont permettre le réglage automatique du chauffage. En outre, de par la reconnaissance de son, l’appareil est en mesure de reconnaître le son émis par les détecteurs de fumée. Il peut ainsi alerter le propriétaire par l’intermédiaire d’une notification sur son iPhone.

Bon à savoir : En raison de sa compatibilité avec le protocole Matter, le HomePod 2 peut fonctionner avec davantage d’appareils et autres objets intelligents. L’utilisateur peut aussi gérer l’appareil dans d’autres écosystèmes (en dehors de ceux d’Apple).

L’audio multiroom

Les utilisateurs peuvent utiliser plusieurs enceintes qu’ils placeront ensuite dans diverses pièces de la maison. Grâce à la technologie AirPlay2, il est possible d’apprécier la même musique dans toutes les pièces (de manière simultanée) ou bien diffuser des contenus différents dans chaque espace de vie. En d’autres termes, le HomePod 2 vous permet de profiter pleinement de l’expérience multiroom.

Il faut noter toutefois un petit bémol : vous ne pouvez absolument pas jumeler ce HomePod 2ème génération avec l’ancien modèle. En effet, les deux versions ont chacune leurs spécificités. Mais avouez que cela aurait été très intéressant.

Un transfert facile et rapide

A l’instar du HomePod mini, la puce Ultra Wide Band offre la possibilité aux utilisateurs de transférer facilement de la musique à partir de leur mobile. Pour cela, il suffit de positionner le téléphone au-dessus de l’HomePod 2 et le tour est joué. Outre le côté pratique, il est à noter que le transfert se fait en un temps record.

La connectivité pas vraiment au top

On ne sait pas encore la raison qui a poussé Apple à privilégier le Bluetooth 5 à la place du Bluetooth 5.3. C’est pourtant le cas sur ses appareils récents à l’exemple de ses iPhone et ses ordinateurs Mac. C’est le même constat en ce qui concerne la connectivité WiFi. Si la première génération de HomePod était déjà compatible avec le WiFi 5, la deuxième génération va se contenter du Wi-Fi 4.

Voilà encore quelques aspects qui démontrent les points faibles de l’HomePod 2. Mais cela ne devrait pas empêcher les fans de la marque à la pomme de l’acquérir. Pour info, l’appareil est proposé aux alentours de 350 euros. Un prix qui reste toutefois élevé compte tenu de ce que les autres marques concurrentes proposent actuellement sur le marché.

Rate this post