Accueil High-tech Huawei brevete une technique pour éliminer les rayures des écrans

Huawei brevete une technique pour éliminer les rayures des écrans

Les panneaux de verre qui recouvrent les écrans des smartphones sont de plus en plus susceptibles d’être rayés au fil des ans, car leur résistance structurelle augmente. Rendre l’écran plus résistant aux chocs, signifie réduire la rigidité structurelle du verre, augmentant ainsi sa capacité à absorber les chocs et, en même temps, le rendant plus souple face à d’autres éléments qui peuvent rayer sa surface. Le Gorilla Glass Victus de Corning propose une solution pour sortir de l’impasse, mais il semble que cela ne suffise toujours pas à ce jour, à garantir une protection élevée contre les rayures, malgré d’importantes améliorations.

La solution au problème se trouve bien sûr dans le monde des films de protection, qui empêchent les rayures d’atteindre la vitre de l’écran. Malgré cela, des compromis importants doivent être faits : l’utilisateur doit toucher un écran d’une qualité bien inférieure à celle du smartphone, il manque souvent de traitements oléofuges et (dans certains cas) la visualisation des contenus s’en trouve dégradée. Huawei a breveté un système qui devrait permettre de surmonter ce problème : un nouveau matériau capable de réparer un verre rayé et de le remettre dans son état d’origine.

brevet huawei

Une pâte efficace pour effacer les rayures

C’est une solution déjà appliquée depuis des années par de nombreux utilisateurs (avec des résultats plus ou moins efficaces) grâce à des pâtes plus ou moins abrasives qui visent à niveler la zone rayée pour effacer la marque. Mais la proposition de Huawei va dans la direction opposée.

Selon ce qui ressort du brevet délivré par les autorités chinoises, l’entreprise de Shenzhen a en effet mis au point une pâte particulière à base d’acide acrylique, de résines et d’autres agents qui, appliquée sur un écran, permet de réparer les zones rayées pour rétablir l’état du verre (tant à l’avant qu’à l’arrière). En pratique, il s’agit d’un élément qui s’insère le long des petites rainures causées par la rayure, remplissant à nouveau la zone gravée et supprimant ainsi toute marque visible.

Comment ça marche ?

L’opération est réalisée en comprimant la pâte entre l’écran et un fin film. Ensuite, des rayons UV sont appliqués pour créer la nouvelle couche protectrice du verre, qui adhère parfaitement à la couche existante, et n’est pas retirée une fois que le film utilisé pour son application est enlevé.

Comme il s’agit d’un brevet, on ne sait pas si et quand cette technique sera appliquée commercialement. Mais il est très intéressant de savoir que l’entreprise travaille sur des solutions, qui peuvent permettre une intervention plus rapide et moins invasive permettant d’éliminer les rayures sans avoir à remplacer la dalle.