On Premise vs Cloud Computing : quelles sont les différences

Aujourd’hui, plusieurs entreprises en travaillant génèrent de grandes bases de données qui deviennent parfois difficiles à conserver. Dès lors, le besoin d’un logiciel ou d’une application s’installe. Ainsi, deux solutions sont proposées, lesquelles sont d’ailleurs les plus reconnues. Il s’agit de On-Premise et de Cloud Computing. Afin de mieux cerner les différences entre ces deux systèmes, il vous est présenté ici un comparatif détaillé !

Le système On-Premise

Le système On-Premise est un mode qui consiste à acquérir le logiciel et à le disposer physiquement sur un PC ou une autre machine complexe. De facto, il est intégré dans les serveurs de l’entreprise destinataire. Ainsi, cela facilite l’accès aux employés de la maison. Ceux-ci sont désormais à même de travailler aisément. Étant donné que le programme est nouveau pour tous, l’éditeur peut exécuter les paramétrages préliminaires ou alors, initier les utilisateurs.

L’utilisation de On-Premise pour les grandes entreprises nécessite l’achat d’un contrôleur appelé licence. L’entreprise dispose de deux options : acheter une seule au nom de tous ou une par personne. Une fois que l’acquisition est faite, vous procéderez ensuite à l’optimisation, au paramétrage et à l’installation de la manière la plus plausible.

Ses avantages

On-Premise offre de multiples avantages qui le différencient de Cloud Computing. Il n’existe aucuns frais supplémentaires après l’achat. Vous achetez une fois pour de bon et vous pourrez en jouir indéfiniment. Le contrôle est uniquement à la charge du propriétaire et lui seul peut définir son destin. Avec ce mode, les données sont enregistrées directement sur les lignes de l’entité. Ainsi, vos données sensibles sont entièrement sous bonne protection.

Par ailleurs, l’utilisateur est le seul à avoir accès à toutes les informations détenues par le programme. Cet avantage empêche les tiers d’avoir connaissance de votre situation professionnelle.

Ses inconvénients

Tout système informatique a forcément une faille. Pour On-Promise, cette dernière réside principalement dans son matérialisme.

En effet, les récepteurs doivent nécessairement s’adapter au programme. De plus, les procédures de mise à jour et de maintenance requièrent énormément de l’effort. La licence aussi est également très onéreuse en dépit du fait qu’elle doit être obligatoirement acquise. Ce qui entraîne plus tard l’abandon général du développement des programmes logiciels.

Le système Cloud

Le Cloud est un mode de traitement informatique des données d’une firme ou d’un potentiel et exploitable en ligne via Internet. En d’autres termes, c’est un système complexe de serveurs liés à un réseau commun. Il permet alors aux abonnés de partager ou d’utiliser des logiciels et les fichiers à distance.

Ce mode consiste à faire une sorte d’abonnement en ligne à la place du paiement de logiciels à installer sur un support numérique en vue d’un usage. L’éditeur met le logiciel dans un champ d’informations puis donne ensuite des accès aux clients. Il suffira donc d’établir une connexion de l’ordinateur à travers un navigateur. Par conséquent, vous aurez besoin de vous connecter à Internet.

Ses avantages

Par opposition, l’utilisation du Cloud est indépendante du degré de performance des appareils impliqués. Cela s’explique par un service de gestion qui s’exécute dans un champ extérieur. De ce fait, la mise à jour du système est à la charge du fabricant et il n’y a plus d’effort considérable à fournir. Pour le début, vu qu’il s’agit d’un mode d’abonnement, les coûts sont moins chers.

Ses inconvénients

Quant aux limites du Cloud, les programmes ne peuvent aucunement fonctionner sans la disposition d’une connexion Internet. Même si elle existe en mauvaise qualité, le fonctionnement n’est pas possible non plus. Il faut alors une connexion stable, de haut débit et d’une excellente qualité. Par ailleurs, l’utilisation de l’outil est compromise si jamais le fabricant ne travaille plus.

Ce qu’il faut retenir

Ces alternatives offrent de nombreux points de dissemblances au sens de l’offre.

S’agissant de la première, le prix est unique, mais élevé du fait de la licence. Il est installé sur l’équipement propre au client. Le processus d’optimisation doit être exécuté par l’utilisateur et demande assez d’efforts. De plus, la majeure partie des données est contenue dans son ordinateur.

Par contre, pour la deuxième, le logiciel n’est pas mis directement à disposition du client, mais plutôt sur un serveur en ligne. Ainsi, il faudra une connexion fiable à Internet pour y avoir accès. Le vendeur a pour tâche de veiller à la confidentialité des informations sensibles qui lui est confiée par l’entreprise. Cependant, le programme n’est plus fonctionnel si le fournisseur arrête d’exercer.

Rate this post