souris-ordinateur
Accueil Informatique Souris d’ordinateur : comment choisir son modèle ?

Souris d’ordinateur : comment choisir son modèle ?

On consacre généralement très peu d’attention au choix de la souris parmi la multitude de périphériques disponibles lorsque l’on achète un ordinateur : écran, clavier, imprimante, etc…Pourtant, il s’agit d’un élément capital qui, quand il est mal choisi, peut influencer sur votre travail quotidien. Il est donc conseillé de faire attention à des éléments clés lors de l’achat de cette dernière, afin d’éviter d’en acquérir une qui sera inadaptée à l’utilisation que vous voulez en faire. Voici donc nos conseils pour bien choisir votre souris.

La prise en main de votre souris

De nombreuses personnes se contentent d’acheter ce périphérique avec des critères visuels comme la forme ou la couleur. Beaucoup oublient que la prise en main est un élément essentiel dans le choix de ce périphérique. Vous devez, en effet, prendre le temps de vérifier si la longueur et la forme de la coque du dispositif sont adaptées ou pas à la taille de votre main. Par exemple la Trackball M570 est une souris parfaite pour ceux qui ont des tensions musculaires au cou ou aux épaules. Un test de la Trackball M570 est disponible sur jeromeweb.net si vous souhaitez découvrir cette souris que l’on ne bouge pas : le trackball (NDRL : la boule bleue principale) permet de déplacer le curseur sur l’écran sans bouger la souris. Il existe trois différentes prises en main pour les souris.

Logitech trackball M570La prise par la paume (Palm Grip)

Elle implique une paume appuyée jusqu’au niveau du centre de la main et chacun des doigts se positionne sur leur entière longueur. Les souris appropriées à cette prise ont généralement des formes arquées et sont plutôt grandes.

La prise en serres (Claw Grip)

Comme son nom l’indique, elle implique un maintien en serres de la souris. Le point d’appui avec ce type de souris est situé au niveau de la partie supérieure de la paume en haut du bout des doigts. Avec ce type de périphérique, vous avez la possibilité d’effectuer une manipulation assez fluide.

La prise du bout des doigts (Fingertip Grip)

Ici, la souris est généralement maintenue par le bout des doigts. Cette prise facilite la rapidité dans la manipulation.

La technologie de la souris

Le DPI ou le PPP

Les notions de « Dots Per Inch » ou de « Points Par Pouces » renseignent sur le nombre d’informations que constitue une ligne de pouce généralement égale à 2,54. En effet, plus le nombre de DPI d’une souris est élevé, plus le curseur est rapide et prompt dans l’utilisation. Par contre, lorsqu’il est faible, il faudra plus d’effort avant d’espérer un résultat satisfaisant dans le déplacement du curseur.

Il faut noter qu’il existe des logiciels fournis à l’achat de certaines souris qui vous permettent de régler le nombre de DPI. Ceci compte tenu de l’utilisation que vous voulez faire de votre périphérique.

Filaire ou sans fil ?

L’avantage avec les souris filaires réside dans le fait qu’elles coûtent moins cher, disposent d’une sensibilité accrue et vous n’avez pas de soucis avec l’alimentation.

En ce qui concerne les souris sans fil, elles sont dotées de technologies très intéressantes qui facilitent l’utilisation, peu importe que vous l’utilisiez sur un Laptop, Desktop ou machine virtuelle. Il s’agit d’un récepteur USB que vous pouvez brancher à l’ordinateur. Petit et portatif, vous avez la possibilité de le garder pendant longtemps branché à votre ordinateur. Et lorsque votre souris est dépourvue de ce récepteur, vous avez le Bluetooth qui permet une connexion à distance.

Il faudra donc prendre le temps de vérifier la compatibilité de votre ordinateur avec l’une de ces technologies. Cela ne servirait à rien d’acheter, par exemple, une souris Bluetooth pour un ordinateur qui ne supporte pas cette fonctionnalité.

souris bluetooth

L’alimentation

Il existe trois principales sources d’alimentation pour une souris :

  • l’USB : tout d’abord, nous avons le cas où le câble de connexion assure à la fois les fonctions d’alimentation et de connexion. L’avantage ici réside dans le fait que vous aurez rarement des problèmes liés à l’alimentation. Toutefois, le fil peut devenir encombrant et un frein au moment de déplacer votre souris sur certaines distances.
  • les piles remplaçables : elles permettent au périphérique d’avoir une autonomie d’utilisation assez grande qui peut parfois aller jusqu’à deux ans selon le modèle et l’utilisation qu’on en fait. Toutefois, il y a un hic avec ce type de souris : il est difficile de retrouver les piles sur le marché et lorsqu’elles ne sont pas immédiatement remplacées, la souris ne pourra plus servir.
  • les piles rechargeables : comme vous l’aurez compris, ici il n’y a pas trop d’inquiétudes à avoir. Vous pouvez facilement mettre le dispositif à la charge une fois que la batterie est faible. Plus encore, il est possible d’utiliser certains même lorsqu’ils sont à la charge.

Une souris laser ou optique ?

choisir souris laserAvec une souris optique, c’est la lumière émise par la LED qui détermine chacun de ses mouvements à travers un capteur et des lentilles. Ensuite, le capteur procède à une analyse du support sur lequel le périphérique est posé. Ceci pour permettre le calcul et l’envoi des données vers l’écran.

Pour une souris laser, le principe est pratiquement le même. Seulement, ici il y a un faisceau qui permet plus de netteté aux clichés. Ce qui rend beaucoup plus précis le déplacement du curseur.

Les boutons

À la base, une souris a trois boutons : la molette et les deux boutons classiques. Mais aujourd’hui, il y en a plus. Vous pourrez en avoir jusqu’à quinze. Et ceux-ci peuvent être programmés et adaptés à plusieurs fonctionnalités.

Au final, la bonne souris est celle avec laquelle vous vous sentez à l’aise et qui répond correctement à vos différents besoins, un peu comme une extension de votre bras.