sortie playstation 2020
Accueil Jeux Vidéos PlayStation 5 : Stocks réduits au lancement et un prix supérieur à...

PlayStation 5 : Stocks réduits au lancement et un prix supérieur à la PS4

La PlayStation 5 devrait arriver à temps d’ici la fin de l’année, sans accumuler de retards sur la feuille de route déjà dévoilée par Sony pour sa prochaine console de jeux. La nouvelle a été publiée par Bloomberg, après avoir recueilli plusieurs informations auprès de sources très proches de la maison japonaise. Ces dernières, ont permis de dessiner une première ébauche de ce que devraient être les premiers mois de vie de la PlayStation 5.

Il semble que, bien qu’aucun retard ne se profile à l’horizon, Sony ait néanmoins choisi de réduire le volume des consoles produites au cours des premiers trimestres suivant le lancement. Selon les rapports, la société prévoit de produire environ 5 à 6 millions d’unités, soit nettement moins que les 7,5 millions de PlayStation 4 qui ont été vendues au cours des deux premiers trimestres de la vie de la console de génération actuelle.

Quel prix pour la Playstation 5 ?

Cette approche plus prudente semble être justifiée par plusieurs facteurs, tout d’abord le prix de vente. La PlayStation 5, en effet, se positionnera certainement dans un segment de marché plus élevé que celui occupé par la PlayStation 4 au lancement (rappelons qu’elle était proposée à 399 euros). Des rumeurs antérieures nous ont fait comprendre que le coût de production de la machine est d’environ 450 dollars pour Sony, une fourchette de prix entre 499 et 549 dollars est donc envisagée.

PlayStation 5

L’augmentation, de l’ordre de 100 à 150 dollars par rapport à la PlayStation 4 pourrait décourager de nombreux clients potentiels, les poussant à attendre une update du modèle et une éventuelle baisse des prix dans les mois suivants. D’autre part, nous savons que la transition vers la prochaine génération sera très progressive. En effet, de nombreux studios de production de jeux comme Square Enix par exemple, n’ont pas l’intention de produire des titres exclusifs pour les prochaines consoles.

Une révélation avancée de la DualSense

Affectant le prix, il y a une difficulté à trouver certains composants de la console (surtout les mémoires), alors qu’il semble que la pandémie actuelle n’ait pas affecté de manière significative la capacité de production, mais seulement la gestion des événements de la présentation. Il semble en effet que Sony devra reporter plusieurs réunions importantes (dont certaines liées à l’approbation du plan budgétaire pour l’exercice en cours) et parmi celles-ci, il y aura également les différents événements pour le lancement de la PlayStation 5 qui étaient prévus.

dualsense

La présentation un peu tardive de la nouvelle manette DualSense de la PlayStation 5, est un des éléments qui conforte cette idée de retard. Il semblerait que ce choix ait été fait au dernier moment, puisque certaines manettes s’étaient retrouver dans certains studos de développement et que Sony n’avait plus de contrôle sur ces dernières. La société japonaise a préféré la dévoiler de cette façon, plutôt que de laisser des images fuitées.

Vers une stratégie tarifaire plus agressive ?

En tout cas, il semble que l’on puisse encore s’attendre à des surprises, notamment en ce qui concerne le prix de la PS4 et même de la PS5. Bien que la fourchette la plus probable soit celle décrite ci-dessus (c’est-à-dire entre 499 et 549 dollars), un analyste interrogé par Bloomberg continue de penser qu’une stratégie plus agressive est probable. La marque pourrait être capable de mettre la console sur le marché à un prix proche de 450 dollars, donc avec une perte sèche sur chaque console vendue.

Une telle stratégie pourrait être soutenue par la nouvelle ligne directrice mise en place par Sony, sur un renforcement du nombre de clients abonnés à un service récurrent, tel que PlayStation Plus. Les revenus générés par la vente d’une seule console, ne serait donc pas la priorité pour Sony. En bref, il est préférable d’obtenir un client prêt à faire des dépenses récurrentes, plutôt que de dégager plus de bénéficies avec la vente d’une unique PS5 et de n’avoir aucune certitude quant à l’avenir.

Pour soutenir cette stratégie, Sony pourrait également intervenir dans le prix de la PlayStation 4 et de la PlayStation 4 Pro (proposées respectivement à 299 et 409 euros), réduisant ainsi le ticket d’entrée dans le monde de PlayStation. Il s’agit certainement d’un élément clé, compte tenu également de ce qui est apparu au sujet de la transition vers la prochaine génération. La baisse du prix de vente des consoles de la génération actuelle (qui devrait intervenir vers la fin de 2020) pourrait permettre d’absorber les pertes générées par le lancement de la Playstation 5 à un prix très compétitif.