montre soli
Accueil Maison Connectée Retour du projet Soli : Google travaille sur une montre qui reconnaît...

Retour du projet Soli : Google travaille sur une montre qui reconnaît les gestes

On raconte que sur les smartphones Google Pixels haut de gamme de la prochaine génération, la technologie radar du projet Soli ne serait pas incluse. L’impression est que son utilité, à l’heure actuelle, est plutôt limitée. Après l’effet wow initial, son utilisation devient sensiblement négligeable. Cependant, selon deux brevets récemment déposés aux États-Unis et découverts par Patently Apple, il est clair que Google ne compte pas encore jeter l’éponge !

En effet, la firme de Cupertino imagine son utilisation dans divers scénarios, du stylet à la smartwatch, de la manette de jeu à la télécommande. Comme nous le savons bien, la publication d’un brevet n’est pas une garantie de mise en production de l’idée, et encore moins une indication fiable d’une date de mise sur le marché éventuelle ; ceci dit, examinons de plus près les deux brevets.

Plus de précision sur le stylo

brevet google soli

Le stylo décrit dans le brevet contient une technologie capable d’être détectée facilement et avec une grande précision par une puce radar Soli montée sur un autre appareil (dans les schémas illustratifs, un smartphone est représenté), ce qui permettrait à l’utilisateur d’effectuer plusieurs gestuelles avancées. Parmi les exemples fournis par le brevet :

  • contrôle de l’épaisseur du trait en faisant tourner le stylo entre les doigts
  • changer de pinceau ou d’outil en secouant ou en touchant le stylo

Une utilisation possible sur les contrôleurs

Le brevet indique également que la même technologie, qui tourne autour du composant appelé Radar-image Shaper, pourrait également être adoptée sur d’autres accessoires, tels que les gamepads (et là, il est naturel de penser à Google Stadia) ou les télécommandes de télévision (un autre domaine dans lequel Google est très impliqué). Bien sûr, rien de nouveau n’est inventé, il suffit de penser aux manettes de Nintendo Wii ou aux télécommandes qui incluent Air Mouse. Grâce au radar, la précision devrait cependant être bien plus élevée.

Sur les smartwatches

controle gestuel

L’autre brevet indique la présence d’une montre connectée avec puce Soli, donc avec un radar intégré. Ici aussi, l’objectif est de permettre à l’utilisateur de contrôler la portabilité par des gestes. Le concept est donc le même que celui vu sur le Pixel 4, mais ici nous retournons « aux origines » du projet.  Pour rappel, la première fois que Soli et son contrôle gestuel, a été dévoilé au public, en 2016, c’était sur un prototype de smartwatch. Il est possible que Google ait utilisé le Pixel 4 pour éprouver la technologie, ou qu’il n’ait tout simplement pas encore trouvé le moyen de créer une puce radar suffisamment petite, pour l’intégrer dans une montre intelligente et connectée. Le Google Pixel 4 reçoit aussi sa distinction de matériel haut de gamme également grâce au radar Soli après tout.