avis apple watch 6
Accueil Objet connecté Apple Watch 6 : faut-il acheter la nouvelle montre connectée ?

Apple Watch 6 : faut-il acheter la nouvelle montre connectée ?

Apple Watch 6 est la dernière version de la smartwatch de la firme de Cupertino, ou mieux, sa version premium. En effet, la Serie 6 voit apparaître à ses côtés cette année, une deuxième version moins chère du produit, la SE. L’Apple Watch Series 6 propose un produit stylistiquement identique à son prédécesseur, mais avec l’ajout de quelques petites, et grandes améliorations sous le boîtier.

Il y a tout d’abord l’arrivée du saturomètre, un accessoire qui fait partie de toutes ces fonctionnalités destinées à nous fournir des informations sur notre santé. Ensuite, il y a la mise à jour du chipset, ou plutôt du System In Package, celle de l’écran permanent et l’arrivée d’un altimètre en temps réel. Ces nouvelles fonctionnalités, associées à la dernière mise à jour du système d’exploitation Watch OS 7, également disponible pour les anciennes versions de la smartwatch, font de cette série 6 un produit connecté toujours plus avancé.

Nouveaux coloris et chargeur induction

coloris apple watch 6Esthétiquement, disons les choses telles qu’elles le sont, l’Apple Watch Series 6 est parfaitement identique à la Watch 5. Mêmes dimensions, mêmes boutons, mêmes matériaux (aluminium et acier).

Les seules nouveautés sont les nouvelles couleurs du boitier. En plus des différentes nuances de gris, il y a maintenant aussi le bleu et le rouge de la ligne ProductRED, ainsi que les nouveaux bracelets. Parmi ces derniers, il existe une version spéciale, la série Solo Loop, une sorte d’élastique en maille tissée sans trous et sans clips, qui peut être porté comme un bracelet. Pratique, mais il sera nécessaire d’évaluer la tenue dans le temps, notamment en termes de prise au poignet. Afin de ne pas prendre de risques, il est toutefois préférable de choisir la version calibrée à la taille la plus adaptée à votre poignet, par le biais du modèle papier téléchargeable sur le site web d’Apple.

Outre la montre, on trouve également dans l’emballage un chargeur à induction, ou plutôt sa borne équipée d’une plaque magnétique. En effet, à partir de cette année, l’alimentation électrique n’est plus présente dans le package. Un choix dicté par des raisons de durabilité environnementale : chacun de nous (c’est l’hypothèse de départ d’Apple) a déjà plusieurs chargeurs à la maison et n’a pas besoin d’une autre alimentation avec entrée USB, à laisser traîner dans un tiroir. Un choix que nous pensons partager, même si, compte tenu du prix global de la montre connectée, nous aimerions laisser ce choix au consommateur.

Mesure de l’oxygène dans le sang : fonctionnement et utilité

En ce qui concerne l’équipement de cette nouvelle Watch Series 6, la principale nouveauté est le saturateur. Sous le boîtier de la montre se trouvent quatre LED et quatre photodiodes qui mesurent, en temps réel et en arrière-plan, la concentration d’oxygène dans le sang. Un paramètre qui, tel qu’il est connu, peut fournir des indications utiles pour diverses maladies respiratoires telles que la pneumonie, l’emphysème pulmonaire, l’anémie, le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), la BPCO (bronchopneumopathie chronique obstructive), le pneumothorax (PNX), l’œdème/embolie pulmonaire ou encore la fibrose pulmonaire.

En termes de précision, le saturomètre de l’Apple Watch 6 a tendance à être fiable mais pas toujours parfait. Dans certains cas, la mesure n’est pas détectée, dans d’autres, elle est objectivement inférieure à ce à quoi on pourrait s’attendre. Plus précisément, pendant notre semaine de test, la SpO2 a fluctué entre 87 et 100% (la saturation en oxygène, nous vous le rappelons, est considérée comme normale lorsque les valeurs dépassent 95-96%). La saturation en oxygène commence à devenir pathologique pour les valeurs inférieures et/ou égales à 90%.

Un saturomètre qui manque parfois de précision

saturometreComme cela s’est déjà produit pour l’ECG, Apple est loin de vouloir revendiquer les propriétés diagnostiques de sa smartwatch, en effet elle est consciente des limites de son produit, également sous sa nouvelle forme de saturomètre. Tant pour des raisons de certification que pour l’emplacement du système de détection, le poignet, sans doute confortable, mais peut-être pas aussi sensible et stable que le bout d’un doigt ou le lobe d’une oreille.

Sur la page dédiée du site d’Apple, il est fait référence précisément aux éventuelles inexactitudes qui se produisent dans la mesure des paramètres, en particulier la nuit. La recommandation de l’entreprise de Cupertino est donc de bien faire adhérer la montre à votre poignet, et de placer votre bras sur une table pour éviter les mouvements qui pourraient perturber la mesure.

Mais, au-delà de la précision, la question se pose : à quoi sert un saturomètre à l’intérieur d’une montre ? Si l’on met de côté toutes les indications cliniques, on peut dire que l’objectif est de fournir quelques petites indications d’alerte pour les patients qui seraient atteints d’un syndrome respiratoire important, et d’offrir à ceux qui s’entraînent en haute altitude un paramètre supplémentaire à corréler avec toutes les autres mesures. Au-dessus de 4-5 000 mètres d’altitude, la saturation en oxygène peut descendre jusqu’à 85%.

En ce sens, il sera intéressant de comprendre comment le prochain système pour surveiller le VO2 max fonctionnera (volume maximal d’oxygène consommé), un paramètre qui sera mis en place par Apple au cours de l’année, et qui pourra fournir des indications supplémentaires sur les performances aérobies.

Altimètre et Always-on : ce qui change

Une autre nouveauté de la Watch Series 6 d’Apple est l’altimètre barométrique qui utilise le GPS et les réseaux Wi-Fi voisins, pour fournir des données altimétriques en temps réel. La différence par rapport au précédent modèle est le fait d’être toujours actif. Avec la Watch 6, nous pouvons obtenir des informations sur notre positionnement par rapport au niveau de la mer à tout moment, et de trois manières différentes. Par l’application Boussole, par une complication ad hoc ou par une requête à Siri.

Il est légitime, ici aussi, de se demander quelle est l’utilité de cette fonction altimètre. L’impression est que, dans ce cas également, il s’agit d’une application de niche, peut-être conçue pour offrir une meilleure corrélation avec les paramètres vitaux, en particulier à haute altitude. C’est évident : une plus faible saturation en oxygène peut être évaluée différemment si nous sommes en ville ou si nous sommes en haute, voire très haute montagne.

L’écran always-on est présent sur la nouvelle Watch 6, mais ce n’est pas nouveau. L’écran OLED avec la technologie LTPO qui reste allumé même en veille, (laissant certaines des informations clés actives), était déjà présent sur la Watch Series 5. Ce qui change, sur cette version, c’est le pic de luminosité maximale en veille de 200 à 500 nits, une augmentation que l’on ne remarque pas tant le soir ou à l’intérieur, mais que l’on apprécie un peu plus dans des conditions extérieures, surtout par une journée très ensoleillée. L’Apple Watch Series 6 offre toujours deux tailles de cadran : de 40 et 44 millimètres.

Caractéristiques techniques de l’Apple Watch Series 6

  • Dimensions : 44 x 38 x 10,4 millimètres
  • Poids : 47,1 grammes
  • Etanche à l’eau jusqu’à 50 mètres
  • Certifié ECG (application SW dépendant de la région ; HW disponible sur tous les modèles)
  • Ecran OLED LTPO toujours actif (16 millions de couleurs)
  • Taille 1,78 pouces, 10,0 cm2 (~60,0% de ratio écran/corps)
  • Résolution 448 x 368 pixels (~326 ppi)
  • WatchOS 7.0
  • Chipset : Apple S6
  • CPU double cœur
  • PowerVR GPU
  • Mémoire interne : 32 Go
  • RAM : 1 GO
  • Wi-Fi 802.11 b/g/n, bi-bande
  • Bluetooth5.0, A2DP, LE, GPS, A-GPS, Glonass, Galileo, QZSS
  • NFC
  • Batterie Li-Ion 303,8 mAh
  • Recharge sans fil

Apple Watch 6 au quotidien : plus puissante

À notre avis, la mise à niveau avec l’arrivée de la nouvelle puce S6 et du nouveau SIP (System In Package), l’unité qui collecte les données du CPU et du GPU, est beaucoup plus frappante. Le cœur de la nouvelle Watch 6 semble résoudre tous les petits et grands défauts qui avaient caractérisé la version précédente de la montre connecté, la Series 5. Tant en termes de réactivité, de connectivité (les réseaux WiFi à 5 GHz sont également pris en charge), que de consommation électrique.

prise en mainLa Watch Series 6, grâce en partie à l’optimisation de Watch OS 7, apparaît plus réactive, plus apte à comprendre plus rapidement les mouvements de notre poignet et donc nos intentions. Utile, la possibilité de voir les notifications même au repos (sans avoir besoin de réveiller l’écran).

L’Apple Watch Series 6 est également la première montre intelligente d’Apple à inclure une puce U1 Ultra Wideband, déjà présent sur les iPhone 11 et iPhone 11 Pro. Cette puce utilise des signaux radio ultra-large bande (UWB) qui permettent de gagner en qualité de communication sur de courtes distances et limiter les interférences. Un ajout qui devrait améliorer les fonctions de recherche et de communication sans contact d’appareils tels que Find My Watch ou Apple Pay. Ce titre, les différences avec la précédente génération sont imperceptibles. Peut-être parce que les anciennes montres Apple ont toujours été très performantes ? Plus important encore, il faut souligner l’utilité de cette puce U1 pour permettre l’ouverture et la fermeture sans clé physique, d’une voiture. Une amélioration qui servira à coup sûr les fonctionnalités de CarKey d’Apple.

Autonomie : consommation et temps de recharge en baisse

La nouvelle Watch Series 6 s’avère également plus efficace en termes de consommation d’énergie. Pendant la semaine de test, en utilisant la montre en moyenne 16 heures par jour, nous sommes toujours arrivés le soir avec entre 40 et 50% d’autonomie. La consommation augmente évidemment lorsque l’on utilise la montre, comme un outil de suivi des activités. Comptez une consommation supplémentaire de 4 à 5% pour une heure d’entraînement en piscine par exemple.

Bonne nouvelle également en termes de vitesse de chargement, améliorée par rapport aux modèles précédents. Le temps nécessaire pour recharger une Watch 6 à 100% de sa capacité, est d’un peu plus d’une heure et demie (il faut 45 minutes pour atteindre 50% et une heure pour 70%). Certains diront que c’est un avantage mineur, car la montre doit être rechargée à la fin de chaque journée. C’est vrai, mais si vous faites partie de ceux qui portent aussi la smartwatch la nuit (tant pour le réveil que pour la nouvelle fonction de surveillance du sommeil), alors un système de recharge plus rapide est utile.

Avis et prix de l’Apple Watch Series 6

Photo de apple-watch-6-40mm-blanc

Apple Watch 6 40mm Blanc

Meilleurs prix

  • boulanger 429.00 € Voir boulanger
  • cdiscount 429.00 € Voir cdiscount
  • fnac 429.00 € Voir fnac
  • amazon 429.00 € Voir amazon
  • rue-du-commerce 487.64 € Voir rue-du-commerce
Ces prix ont été actualisés le 23/10/2020 par Selectronic. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de apple-watch-6-44mm-noir

Apple Watch 6 44mm Noir

Meilleurs prix

  • boulanger 459.00 € Voir boulanger
  • cdiscount 459.00 € Voir cdiscount
  • fnac 459.00 € Voir fnac
  • amazon 459.00 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 23/10/2020 par Selectronic. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.
Photo de apple-watch-6-44mm-gpscell

Apple watch 6 44mm GPS+Cell

Meilleurs prix

  • boulanger 559.00 € Voir boulanger
  • cdiscount 559.00 € Voir cdiscount
  • fnac 559.00 € Voir fnac
  • amazon 559.00 € Voir amazon
  • rue-du-commerce 711.07 € Voir rue-du-commerce
Ces prix ont été actualisés le 23/10/2020 par Selectronic. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

L’arrivée du saturomètre et de l’altimètre toujours actif ne modifie pas l’équilibre de la montre. Il est assez rare que ces fonctions soient utilisées. Plus cohérente à notre avis, on apprécie la mise à jour apportée par l’écran always-on, désormais plus visible sous la lumière directe du soleil, et surtout la nouvelle puce S6. La Watch 6 semble résoudre tous les petits défauts qui avaient caractérisé le modèle précédent. Surtout en termes de consommation d’énergie.

Pour son sixième chapitre, en bref, L’Apple Watch se confirme comme la smartwatch à battre pour sa réactivité et la qualité de connexion de son écosystème d’applications. C’est donc un produit hautement recommandé pour ceux qui ont un iPhone, et n’ont pas encore de smartwatch. Ceux qui ont déjà une montre, peut-être de cinquième génération, peuvent attendre. Il faudra débourser 429 euros minimum pour s’offre la nouvelle Apple Watch 6. C’est le prix nécessaire pour acheter le modèle d’entrée de gamme avec boîtier en aluminium de 40 millimètres (459 euros pour le 44 millimètres et 70 euros de plus pour la version GPS + Cellulaire). 729 euros sont nécessaires pour le modèle en acier (779 euros pour le 44 millimètres).

Il sera intéressant de comprendre quel type d’accueil aura la version bon marché de la Watch, le modèle SE. Un produit qui, tout compte fait, pourrait satisfaire tous les utilisateurs qui veulent se faire plaisir, mais ne veulent pas trop dépenser, après tout, pour encore un accessoire Apple de plus.