test motorola g8 power
Accueil Smartphone Motorola Moto G8 Power : Super autonomie et audio au sommet

Motorola Moto G8 Power : Super autonomie et audio au sommet

Après une période assez troublée, au cours de laquelle elle a été reprise par Google puis rachetée par Lenovo, Motorola semble vouloir reprendre la route de la réussite, en affirmant sa réputation de marque fiable. Le nouveau Motorola Razr est la première brique pour tenter de donner un nouveau souffle à la société, en rappelant les grands succès qui ont forgé la marque par le passé. C’est un signal fort, pour faire savoir aux utilisateurs que les années et la technologie ont peut-être passé, mais que Motorola est bien revenu pour en découdre.

Nous sommes cependant bien conscients que le smartphone pliable, ne reste pour l’instant qu’un exercice de style. Une fois la confiance des utilisateurs retrouvée, le vrai défi pour Motorola, reste celui de regagner le milieu de gamme du marché. L’objectif est de reprendre des parts là où, dans le passé, Motorola a prouvé qu’il pouvait très bien fonctionner. Consciente de la difficulté de l’entreprise et de la concurrence acharnée, la société a différencié et élargi son offre en proposant la gamme Moto G, qui en est à sa huitième génération. Parmi ceux-ci, nous avons le nouveau Moto G8 Power, dont voici notre test.

Boîtier robuste et bien assemblé

Photo de motorola-moto-g8-power-64-go

Motorola Moto G8 Power 64 Go

Meilleurs prix

  • darty 199.00 € Voir darty
  • fnac 199.00 € Voir fnac
  • cdiscount 249.00 € Voir cdiscount
  • amazon 249.00 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 06/08/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Ce Moto G8 Power véhicule un sentiment de grande solidité dès la découverte du smartphone. La coque est entièrement réalisée en polycarbonate, ce qui, comme déjà indiqué dans d’autres tests, n’est pas nécessairement une mauvaise chose, bien au contraire. Comme dans le cas présent, il s’agit d’un matériau rigide, qui ne se plie pas et bien fini. L’avantage d’avoir un produit plus résistant à la casse en cas de chute, est peut-être plus appréciable que la fonction purement esthétique d’une coque en verre.

La version dont nous disposons est la noire, en fait assez simple, mais sur le marché vous trouverez aussi une version bleue plus fantaisiste. Le design de la couverture arrière est le même que celui des derniers Motorola One et One Vision. Les caméras sont alignées verticalement en haut à gauche, et au centre nous avons le lecteur d’empreintes digitales à l’intérieur duquel est imprimé le logo Motorola.

L’avant est caractérisé par un grand écran de 6,4 pouces de diagonale avec un trou dans le coin supérieur gauche pour la caméra frontale. Le bas de l’appareil est légèrement plus épais que le cadre supérieur, mais après quelques instants, vous l’oublierez. Les contours sont plus épais que ceux d’autres produits utilisant une dalle AMOLED, mais toujours plus qu’acceptables.

Les dimensions sont conformes à celles d’autres smartphones présentant des caractéristiques similaires : 156 millimètres de hauteur, 75,8 de largeur et 9,6 millimètres d’épaisseur. Le poids est au contraire légèrement inférieur à 200 grammes. Tout cela conduit à une ergonomie qui n’est certainement pas au top. L’utilisation de ce Moto G8 Power avec une seule main, est complexe. Si vous le pouvez, utilisez donc toujours vos deux mains pour éviter qu’il ne glisse pendant l’utilisation.

Le cadre est également en plastique et abrite le connecteur USB-C, le microphone pour les appels et la suppression des bruits ambiants, le bouton d’alimentation, le bouton de volume, la double carte SIM ou la carte SIM plus micro SD, ainsi que la prise jack de 3,5 mm. En plus de ces éléments, nous avons également un haut-parleur qui fonctionne en conjonction, avec l’entrée du casque audio, pour restituer un son stéréo de grande qualité. Nous y reviendrons un peu plus tard.

L’écran du Moto G8 Power

moto g8 powerComme nous le disions plus tôt, ce Moto G8 Power est équipé d’un écran LCD IPS de 6,4 pouces de diagonale avec une résolution fullHD+. Rien d’extraordinaire, dans le milieu-bas de gamme des smartphones du genre, même si l’on commence à voir de plus en plus de produits équipés de dalles AMOLED. L’écran de ce Moto G8 Power se caractérise en tout cas par une bonne luminosité maximale et un rapport de contraste acceptable. Bien sûr, lorsque nous mettons le rétro-éclairage à pleine puissance, les noirs perdent de la profondeur, mais disons que nous avons rarement besoin de maintenir l’écran à ce niveau de luminosité. Globalement en condition normale, il est difficile de remarquer les différences entre les noirs de l’écran et les cadres du smartphone.

Il s’agit d’un écran qui, même dans un environnement lumineux, reste agréable. Les couleurs sont assez vives et vous pouvez choisir entre trois modes de reproduction des couleurs : naturel, amélioré et vif. Disons que le plus correct est celui qui s’appelle Improved. Mais vous aurez certainement plus d’émotions avec le mode Vivid qui augmente la saturation et rend les couleurs plus vives.

Deux points à souligner. La première concerne le « Always On« , qui s’appelle « écran interactif » et permet de voir quand les notifications arrivent même avec l’écran éteint. Motorola a été l’une des premières entreprises à insérer cette fonctionnalité, fonctionnant bien mais qui ici est « pénalisé » par l’affichage IPS. En effet, lorsqu’il est activé, tout l’écran est allumé, même les parties noires, et consomme donc de la batterie. Heureusement, l’autonomie n’est pas un problème pour ce puissant G8. Le second point concerne plutôt le capteur permettant le réglage automatique de la luminosité qui n’est pas très précis. Au contraire, il arrive souvent qu’il ait des « blackouts » et qu’il faille intervenir manuellement. Ce n’est pas un défaut très pénalisant, mais il est bien de le souligner

Quatre objectifs photo

design arrière

Au dos du Moto G8 power, nous retrouvons le compartiment photographique qui est composé de 4 capteurs. Le capteur principal, de 16 mégapixels avec une ouverture standard de f/1,7. Le second est un objectif grand angle de 8 mégapixels (f/2,2), épaulé par un téléobjectif avec zoom optique 2x avec une résolution de 8 mégapixels (f/2,2). Ferme ce quatuor, un module de 2 mégapixels avec objectif macro, amusant à utiliser mais honnêtement pas très utile.

Pendant la journée, les photos sont prises avec les trois modules principaux. Il est évident que la caméra standard est celle qui peut garantir les meilleures performances dans toutes les situations. Du rétro-éclairage aux photos à fort contraste, l’appareil photo à objectif standard est celui qui permet de mieux gérer tous les aspects de l’image. Comme indiqué un peu plus haut, l’objectif macro offre un point de vue particulier, mais son utilisation est limitée à peu de situations.

Un mode nocturne absent

photos g8Il est évident que les images se dégradent, lorsque nous tournons le soir ou en basse lumière. Il n’existe en fait aucun mode nocturne qui puisse venir à notre secours, et les résultats sont en tout cas à peine suffisants. Les détails sont figés et l’objectif grand angle, ainsi que le zoom, souffrent de l’ouverture réduite, qui ne nous permet pas de capturer suffisamment de lumière. De cette façon, le logiciel est forcé d’intervenir en augmentant les ISO, et un bruit de fond diffus apparaît de ce fait. Avec la caméra principale, les résultats sont meilleurs, mais difficile d’apprécier les images en dehors d’une utilisation sociale ou de la messagerie instantanée.

En façade, nous trouvons un capteur de 16 mégapixels avec une ouverture de f/2.0, et des performances alignées sur les caméras arrières. Les photos de jour, sont caractérisées par un bon contraste et une définition plus qu’acceptable. Vous pouvez également activer le mode portrait avec des résultats suffisants. La nuit, sauf en cas de stricte nécessité, il vaut mieux éviter de s’essayer aux selfies sans source de lumière suffisante.

Côté video, vous pouvez enregistrer des films avec la caméra principale, jusqu’à une résolution maximale de 4K à 30 images par seconde. L’objectif grand angle permet d’aller jusqu’au FullHD. Les meilleurs résultats sont obtenus avec le module standard, en mode FullHD à 60 images/seconde. La stabilisation optique fait défaut, mais atténué par la fluidité offerte par les 60 images par seconde.

Puissance suffisante, mais audio au top

snapdragon 865Découvrons ce qui se cache sous le corps de ce Moto G8 Power. Le SoC est un Qualcomm Snapdragon 665, aujourd’hui bien connu, et très populaire sur ce segment de marché. En outre, nous disposons de 4 Go de RAM et de 64 Go d’espace de stockage, extensible via une carte microSD. Nous sommes confrontés à une configuration qui, a déjà prouvé sa capacité à supporter une bonne stabilité du système. On doit faire face à de petites longueurs dans les temps de traitement par moment, mais en général, on peut effectuer toutes les opérations sans problèmes majeurs.

Bien sûr, on ne peut pas s’attendre à la réactivité et à la fluidité d’un smartphone de 4 à 500 euros. Mais c’est amplement suffisant au regard d’une solution qui coûte deux fois moins cher. Un point positif est que le chipset ne chauffe jamais, même lorsque nous activons le réseau de données, le GPS avec le smartphone en charge, en voiture et pendant une phase de navigation. Un bon point.

La partie audio du G8 Power

SonLa réception est bonne, la 4G+ est présente, et le réseau est rapidement connecté. La stabilité de connexion est bonne dans 99% des cas de figure. L’audio offre une excellente qualité, avec un rendu et un ton fidèle, tant en entrée qu’en sortie. Mais l’audio est aussi l’un des points forts du smartphone G8 Power en matière de multimédia. Les hauts-parleur reproduisent un son stéréo avec un volume très élevé sans jamais sacrifier la qualité. Il n’y a pas de distorsion et les hautes et moyennes fréquences sont bien présentes. Il y a un manque de basses mais c’est un « défaut » commun à la plupart des smartphones à vrai dire. Dans sa catégorie, il est probablement l’un des smartphones offrant le meilleur son stéréo.

Pour en revenir à la connectivité, nous devons alors signaler deux défauts. Le premier est celui de la NFC, absente sur ce modèle. Il peut être utile dans certaines situations, bien qu’il reste une fonctionnalité encore peu utilisée. Le second est plutôt lié à l’absence du support WiFi à 5GHz. Pour le reste, il y a vraiment tout ce dont vous avez besoin. Le Bluetooth est en version 5.0, il y a le GPS avec les systèmes A-GPS, GLONASS, Beidou et Galilelo, et un porte USB de Type C 2.0. On retrouve également un accéléromètre, un gyroscope, un capteur de proximité et un lecteur d’empreintes digitales. Ce dernier est de type classique et offre une excellente précision dans la reconnaissance des empreintes digitales. Il permet de déverrouiller le smartphone en douceur dans toutes les situations.

Sur-couche logicielle signée Motorola et excellente autonomie

Pour démarrer, il convient de consacrer quelques mots également au logiciel, évidemment basé sur Android 10. Les personnalisations faites par Motorola sont en accord avec ce que nous avons déjà vu dans le passé, minimes, mais avec du sens. Grâce à ces interventions limitées, le système est toujours très léger et cela contribue certainement à ne pas alourdir inutilement le travail de la plate-forme matérielle.

Parmi les fonctions ajoutées par Motorola dans la sur-couche, la plus utile est certainement celle du Moto Display.Il existe également les Moto Actions, ou gestes qui permettent d’allumer la lampe torche, de démarrer l’appareil photo ou de couper le son d’un appel en secouant, tournant ou retournant simplement le smartphone. Enfin, la fonction Moto Gametime optimise les performances, et permet de capturer l’écran ou de désactiver les notifications pendant les sessions de jeu.

Autonomie réelle de deux jours

La légèreté du logiciel est synonyme de meilleures performances mais aussi d’une plus grande autonomie. Toute cette optimisation, combinée à la batterie Lithium de 5 000 mAh, vous permet d’obtenir deux jours d’utilisation sans problème (trois jours annoncés par Motorola). En ces temps de télétravail, la fonction HotSpot est souvent active et les appels et notifications en nombre. Malgré cela, nous arrivons sans problème à la fin de la journée avec plus de 50% d’autonomie restante. Remarquable ! Le tableau est complété par un système de charge rapide : grâce au chargeur qui peut délivrer jusqu’à 15W. Il permet de recharger les 100% de la batterie du Moto G8 Power en environ une heure et 45 minutes.

Avis et prix du Moto G8 Power

Photo de motorola-moto-g8-power-64-go

Motorola Moto G8 Power 64 Go

Smartphone doté d’un écran de 6.4“ au format 19:9 et d’une résolution de FHD+ 1080 x 2300 pixels | Processeur Qualcomm Snapdragon SD665 octa-core 2GH et 4 Go de RAM | Quadruple objectif arrière : Capteur principal: 16 mégapixels, téléobjectif 8 mégapixels x2, ultra grand angle 8 mégapixels 118°et macro 2 mégapixels | Appareil photo avant: 16 mégapixels | Batterie 5000 mAh, capteur d‘empreinte digitale et déverrouillage par reconnaissance faciale

Meilleurs prix

  • darty 199.00 € Voir darty
  • fnac 199.00 € Voir fnac
  • cdiscount 249.00 € Voir cdiscount
  • amazon 249.00 € Voir amazon
Ces prix ont été actualisés le 06/08/2020 par All4affiliates. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Nous avons clairement affaire avec le G8 Power de Motorola, à un produit qui s’inscrit dans un segment de marché extrêmement concurrentiel. Les alternatives entre 200 et 250 euros sont nombreuses, et il y en a vraiment pour tous les goûts sur le marché. On citera entre autres les Samsung Galaxy A51 et M30, en plus de l’incontournable Xiaomi Mi 9 Lite… Ce Moto G8 Power s’inscrit dans ce contexte, comme un produit difficilement comparable, mais très robuste et fiable.

La partie photographie du smartphone pourrait être améliorée. Le fait d’avoir 4 types d’objectifs photo, rend le téléphone beaucoup plus polyvalent et aussi plus attrayant, dans l’ensemble. Cependant, les performances ne sont pas toujours au rendez-vous, surtout lorsque les les conditions lumineuses se dégradent. Un autre petit défaut est l’absence de NFC, un élément qui, bien qu’encore peu utilisé, reste le meilleur moyen de gérer ses cartes de fidélité et paiements sans contact.

La bonne, voire l’excellente nouvelle est l’autonomie de la batterie. Pour de nombreux utilisateurs, le fait de ne pas avoir à réfléchir au moment et à la manière de recharger leur téléphone, est un élément fondamental dans le choix d’un smartphone. Le Moto G8 Power, de ce point de vue, fait partis des références.

Caractéristiques Motorola Moto G8 Power
Processeurs Qualcomm Snapdragon 665
Ecran IPS Max Vision 6,4″ 19:9 FullHD+
399 ppi | 88% de ratio écran/bordures
Mémoire vive 4 Go de RAM
Stockage interne 64 Go de stockage + extension via carte SSD
Système d’exploitation Android 10
Caméras Caméra frontale :
16 mégapixels (f/2.0, 1um) – Quadruple pixel
Quatre caméras arrière :
16 mégapixels (f/1.7, 1.12um)
2 mégapixels macro (f/2.2, 1.75um)
8 mégapixels grand angle (f/2.2, 1.12um)
8 mégapixels téléobjectifs (f/2.2, 1.12um)
Réseaux Double SIM hybride
4G LTE, WiFi 802.11b/g/n 2.4GHz
Bluetooth 5.0
Entrée audio 3.5mm
USB-C, GPS, LTEPP, SUPL, Glonass, Galileo
Batterie Lithium 5000 mAh avec chargeur TurboPower de 15W
Poids 197 grammes
Dimensions 155.95 x 75.84 x 9.63 millimètres