story-iphone
Accueil Téléphonie iPhone SE, Apple nous livre les secrets de sa réussite

iPhone SE, Apple nous livre les secrets de sa réussite

Lorsqu’Apple a présenté l’iPhone SE en avril dernier, un débat sans précédent a été déclenché au sein de la bulle technologique. Le geste de Cupertino était ambitieux, mais cette fois, non pas parce qu’il poussait trop loin en avant ses ambitions, bien au contraire. À bien des égards, il regardait en fait en arrière. Le premier élément qui faisait débat était la forme de l’iPhone SE. C’est un appareil qui est né pour de nombreuses raisons, dont une parmi toutes et de réduire l’éventuelle fuite des utilisateurs d’iPhone vers les terres d’Android. Marque, dont la gamme de smartphone de 300 à 600 € a beaucoup mûri ces dernières années, offrant une alternative valable et compétitive pour les utilisateurs d’iPhone.

Une porte d’entrée abordable

iphone seL’iPhone SE est une porte d’entrée dans l’écosystème Apple qui, avec un prix de lancement de 399 dollars aux États-Unis et de 489 euros en Europe, se positionne bien en dessous du seuil traditionnel de la marque. Toutefois, il ne risque pas de faire baisser les ventes du vaisseau amiral traditionnel de Cupertino, en raison d’un design familier et dépassé, loin des productions d’iPhones modernes, comme le prochain iPhone 12 à venir. Et c’est exactement ce qui s’est passé, selon la première analyse de marché. Le rapport du CIRP (Consumer Intelligence Research Partners) montre en effet comment l’iPhone SE a joué le rôle qu’Apple avait construit plusieurs mois à l’avance.

L’iPhone SE est un matériel qui est un mélange du présent, avec la puce bionique A13, la même que celle de l’iPhone 11, et du passé, avec une petite batterie et un design et des composants empruntés à l’iPhone 8. Tout cela a permis de concevoir un appareil hybride et divisible, mais unique dans sa façon d’interpréter les caractéristiques essentielles d’un smartphone. L’iPhone SE a représenté 19 % des ventes mondiales pour 2020 de tous les modèles d’iPhone du catalogue. Un résultat remarquable si l’on considère qu’il n’est sur le marché que depuis trois mois. Et ce n’est pas tout : comme prévu, 73 % des acheteurs d’iPhone SE sont des utilisateurs d’Apple qui ont remplacé un ancien iPhone âgé de 3 ans ou plus.

Un point entre Android et iOS

La proportion d’iPhones vendus à ceux qui possédaient auparavant un téléphone Android s’élève à 25 % des ventes totales. Au niveau interne, les 9 % qui sont passés à l’iPhone SE et les 16 % qui ont préféré l’une des autres options disponibles se répartissent donc. L’iPhone SE qui représente plus d’un tiers de l’ensemble du marché « de transition« , a également joué un rôle important en tant que pont entre Android et iOS, évidemment aux côtés de l’iPhone 11 (qui est le smartphone le plus vendu au monde) et de l’iPhone 11 Pro Max et Pro.

Certains utilisateurs adeptes du petit robot Android qui n’auraient normalement pas évolués vers la marque à la Pomme, ont été convaincus par la proposition de l’iPhone SE, et la possibilité d’entrer dans l’écosystème Apple avec un prix sans précédent. Avec tous ses compromis, mais aussi les avantages : n’oublions pas que l’iPhone est aussi synonyme de mises à jour constantes et durables, avec un support logiciel dans le temps inégalé par les fabricants rivaux. Un plan rondement mené par Apple, qui s’est donc déroulé exactement comme elle l’avait imaginé.