xiaomi
Accueil Téléphonie Xiaomi résiste dans un marché du smartphone en chute libre

Xiaomi résiste dans un marché du smartphone en chute libre

Dans un marché du smartphone en crise, il y a une marque qui résiste plus que les autres : il s’agit de Xiaomi. Selon les données publiées par Strategy Analytics, au premier trimestre 2020 (probablement le pire jamais enregistré) a enregistré des livraisons en ligne en phase avec celles du premier trimestre de l’année précédente. Pourtant les expéditions mondiales au cours des trois premiers mois de 2020 pour l’ensemble du secteur des smartphones, ont chuté de 17 points dans le même temps.

Xiaomi tient donc face à la concurrence et cela lui a permis de gagner une part de marché de 10% à l’échelle mondiale. Résultat ; selon Strategy Analytics ; d’une stratégie de différenciation de la production dispersée dans différents pays et du choix de s’appuyer principalement sur les canaux en ligne pour la vente de ses produits. Ces deux aspects auraient permis à Xiaomi de contenir autant que possible les effets négatifs causés par la pandémie de Covid-19, notamment les fermetures d’usines et la réduction de la demande.

En 4ème position sur le marché européen

En Europe occidentale, Xiaomi est désormais en quatrième place pour les smartphones vendus, derrière Samsung, Apple et Huawei. Et la troisième position n’est même pas si loin derrière, compte tenu des difficultés que traverse la société dirigée par Ren Zhengfei pour les questions d’interdiction bien connues au Etats Unis. Les ventes de smartphones de dernière génération, dont le Xiaomi Mi 10 5G que nous avons test le mois dernier et le Mi Note 10 Lite fraîchement présenté, ainsi que la série d’appareils Note 9 de Redmi annoncée fin avril, en seront les principaux impacts.

Le marché européen, tout comme le marché américain, montre les  signes laissés par la crise économique actuelle. Les prévisions pour le Vieux Continent sont affligeantes, même si l’on ne retient que le scénario le plus optimiste selon lequel les expéditions diminueront de 10 points de pourcentage en 2020. Inutile de mentionner les deux autres scénarios, à savoir le plus probable et le plus pessimiste : la baisse attendue dans ces cas se situerait entre -27 et -47% sur les ventes !