Accueil Web 10 conseils pour savoir si un site est fiable

10 conseils pour savoir si un site est fiable

Le commerce de produits en ligne est un marché en pleine croissance : d’ici 2021, plus de 2,1 milliards de personnes devraient faire des achats en ligne. Les biens vendus représentant un marché colossal de plus de 3 trilliard d’euros par an.

En France, le phénomène atteint des chiffres jamais atteints : en 2019, plus de 100 milliards d’euros ont été dépensés pour les achats en ligne, avec plus de 38 millions d’e-acheteurs, et plus 1,5 milliard de transactions en ligne l’année dernière. Dans un marché prospère et en pleine croissance, les personnes malveillantes voient d’un bon oeil cette opportunité, des personnes qui ont pour but de tenter de vous prendre frauduleusement votre argent.

Avec ce guide nous voulons informer et conseiller nos internautes, ceux qui achètent pour la première fois sur un nouveau site, peut-être attirés par une offre trop attrayante. Aucun des conseils donnés ici pour vérifier si un ecommerce ou un site est fiable ne nécessite de connaissances techniques particulières ; il suffit d’avoir un navigateur et une connexion Internet.

Coordonnées et contact

Les premiers signaux pour vérifier si un site Internet est fiable sont visibles depuis la page d’accueil, la page principale. Si vous êtes arrivé sur une page de produit par le biais d’une publicité, un réseau social ou tout autre site tiers, cette première vérification est essentielle. Sur le site en question, cliquez en haut pour revenir à la page d’accueil et défilez tout en bas du site.

En bas, il devrait y avoir toutes les données nécessaires pour contacter une ou plusieurs personnes responsables du site Internet, pour demander des informations, pour signaler des dysfonctionnements, etc. Vous comprendrez que si quelqu’un a l’intention de détourner votre argent, il ne laissera pas de coordonnées ou des fausses. Si vous ne pouvez pas trouver un lien vers un formulaire de contact, c’est un premier signal d’alarme fort, à prendre en considération pour vérifier la fiabilité d’un site ou d’un ecommerce.

Politique de confidentialité

Comme pour les coordonnées, vous trouverez également en bas de la page principale un champ très spécial, appelé Politique de confidentialité. Vous trouverez sur cette page la politique du site concernant votre vie privée. En Europe, nous avons la RGPD, le Réglement Générale sur la Protection des Données, qui impose des restrictions à tous les sites Web qui collectent des données personnelles des utilisateurs, et en particulier pour les e-commerces. Ils traitent des données sensibles, telles que la date de naissance, le prénom, le nom, l’adresse du domicile, des numéros de cartes de crédit et bien plus encore.

Pour toute entité opérant en Europe, il y a l’obligation de respecter les contraintes du règlement, sous peine d’amendes très lourdes. Si vous souhaitez signaler des irrégularités au concernant la protection des données personnelles d’un site ou un e-commerce, vous pouvez le faire en ligne. N’oubliez pas que vous avez le droit de savoir, comment vos données sont utilisées et de demander la suppression totale de toute donnée vous concernant sur les sites, applications et services, sur simple demande.

Vérifiez le numéro de TVA

Les entreprises résidentes en France et inscrites au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), en particulier les sites de commerce électronique (hors auto-entrepreneurs), doivent nécessairement avoir un numéro de TVA enregistré au Registre Fiscal.

Les entreprises qui opèrent physiquement en France ou dans toute l’Union Européenne, ou qui ont leur siège social en France, sont enregistrées dans un registre appelé VIES (VAT Information Exchange System). Ce dernier permet de vérifier facilement la véracité des données déclarées sur un site, en les croisant avec celles résultant de la recherche d’un numéro de TVA.

Un e-commerce doit, s’il opère en France ou en Europe, avoir un numéro de TVA visible sur son site, de préférence sur la page d’accueil. S’il n’y a pas de numéro de TVA visible sur un site Internet, il y a deux possibilités. Le e-commerce ou le site travaille à partir d’un pays où il n’est pas nécessaire de dévoiler son numéro de TVA, ou qui tente de le cacher parce qu’il n’en a pas.

Recherche Whois

Whois-com

Si vous en êtes arrivé à cette démarche, cela signifie que le site Internet semble assez fiable au premier abord, mais qu’il y a peut-être quelque chose que vous soupçonner encore. Cela peut être la mise en page du site, les nombreuses fautes d’orthographe, les nombreuses bannières publicitaires, des liens bizarres vers des services peu recommandable…

Jouons un peu au détective pour découvrir qui se cache derrière un site sur le Web. En tant que nouveau Sherlock Holmes numérique, nous vous proposons de tester l’utilisation du Whois. Le système Whois a été créé à la base pour les administrateurs de site Web, qui pouvaient l’utiliser pour rechercher les coordonnées d’autres administrateurs à partir d’une adresse IP ou d’un nom de domaine. C’est une sorte d’annuaire téléphonique, où en entrant le nom d’un site, la base nous dévoile des informations importantes sur le site lui-même.

En faisant une recherche simple sur un nom de domaine connu comme Wikipedia, nous apprenons que : le titulaire est la Wikimedia Foundation Inc, qui réside dans l’état de Californie, aux États-Unis, et nous avons également obtenu des informations de contact, par exemple, pour nous plaindre d’un abus ou pour toute autre raison. Si toutes les informations sont transparentes et conformes à ce que nous attendions, cela n’est pas toujours le cas. Certaines fausses déclarations lors de l’enregistrement du nom de domaine par son titulaire sont possibles.

Faire une recherche Whois ici : https://www.whois.com

Google Safe Browsing

Parfois, certains sites Internet peuvent être contrôlés par des personnes malveillantes, ou des cybercriminels. Si vous soupçonnez que le site ou le e-commerce peut contenir un logiciel malveillant, Google a développé un outil de vérification rapide qui agit en totale transparence pour les utilisateurs de ses services (Chrome, Gmail, Search, Android…) : Google Safe Browsing.

Dans la barre de recherche de votre navigateur, vous pouvez entrer le nom du site que avez avons l’intention de scanner. Par exemple, on nous demande souvent si des sites tels que GearBest ou Banggood, des sites d’importation de produits chinois, opérant en dehors de l’Union européenne, sont des sites sûrs et fiables. Il suffit de saisir le nom dans le moteur de recherche Google, et de lancer une analyse.

Vérifiez l’historique du site avec Webarchive

Un e-commerce ou un site Web revendique des années d’expérience, qui vous semble difficile à croire ? Malheureusement pour les menteurs, sur Internet, il existe un outil qui garde une trace de tout, ou presque et même de la présence et du visuel des sites Internet. Il s’agit de Webarchive.

Cet outil permet de rechercher à une date T, un instantané du site ou du e-commerce, pour voir à quoi il ressemblait et ce qu’il contenait. Pour ce faire, il suffit de saisir l’URL du site à tester dans la Webarchive et l’outil vous donnera une Timeline avec différentes « photos » prises à des dates précises, depuis la création du site. Vous obtenez un historique en temps réel, du visuel, des données et images du site, depuis ses débuts. Un outil qui permet de voyager dans le temps sans quitter votre canapé !

Disons que, si un site prétend être réellement présent depuis 10 ans sur Internet, il devrait y avoir des captures d’écran datant d’au moins quelques années. Webarchive est un outil très utile pour démasquer les fraudeurs. C’est aussi un outil très utile pour fouiner sur nos sites préférés, et découvrir comment ils ont évolué au fil du temps.

Avis des utilisateurs

avis clientsNous en arrivons à l’un des outils qui, s’avère être toujours aujourd’hui un des plus efficaces pour savoir si un magasin ou un site est fiable ou non, à savoir les avis des clients ! Il existe des sites spécialisés sur Internet, qui recueillent les avis et opinions des clients (comme Avis Vérifiés, Trustpilot ou eKomi) qui ont acheté sur un e-commerce ou utilisé un service. Ils peuvent être très utiles pour avoir une idée générale de ce à quoi s’attendre.

L’une des principales raisons de s’inquiéter lors de l’achat d’un produit sur Internet, est l’attente de livraison suite à la commande. Il peut être angoissant de ne pas recevoir le produit que vous vouliez dans la semaine. Certains produits peuvent même prendre des semaines à arriver, surtout si vous achetez vis des e-commerces d’importation chinois par exemple.

Toutefois, si sur les sites qui évaluent la fiabilité d’une boutique, vous lisez parmi les commentaires que d’autres utilisateurs, ont eu la même expérience que nous, vous pouvez être rassuré. Vous n’êtes donc peut-être pas un cas isolé. Sur la balance, dans le choix de la fiabilité ou non d’une boutique en ligne, les avis négatifs pèsent évidemment plus lourd que les avis positifs. Cela est dû au fait que notre cerveau, dans une démarche de protection, y donne plus de poids qu’un commentaire neutre ou positif. Si sur 5 commentaires 3 sont positifs, un neutre et un négatif, on peut finalement décider de ne pas se fier à cette enseigne. Voilà pourquoi, on peut trouver des e-commerçants ou sites Internet qui achètent des avis positives, ou inondent les concurrents d’avis négatifs.

Ce type de pratique, bien que de moins en moins présentes, existe surtout pour les sites de niche, où il y a peu de concurrence mais féroce. Essayez donc tenir compte, si possible, des avis et commentaires des utilisateurs vérifiés, abonnés aux sites depuis longtemps. Méfiez-vous des comptes nouvellement créés, sans image de profil, qui discréditent une boutique, sans même donner de justification.

Moyens de paiement

achat CB

Une boutique en ligne devrait toujours indiquer clairement quels sont les modes de paiement acceptés, dès la page d’accueil. Evitez absolument les e-commerces qui ne permettent que le paiement, via des systèmes de paiement n’offrant pratiquement aucune protection aux acheteurs. Le virement bancaire est une solution qui peut être envisagée, mais il est essentiel d’être certain de la fiabilité de la boutique.

Il est plutôt recommandé de payer par carte de crédit ou PayPal ou des solutions similaires, sur des plateformes certifiées qui offrent des protections maximales pour les acheteurs, comme sur eBay ou Aliexpress. En cas de problèmes, vous aurez toujours quelqu’un vers qui nous tourner, dans le cas d’une transaction frauduleuse par exemple.

Certaines boutiques en ligne peuvent décider délibérément de ne pas proposer PayPal, même si c’est un service tiers fiable et professionnel, qui supporte d’autres méthodes de paiement sécurisées. Sachez que PayPal pénalise souvent la victime d’une arnaque, allant même jusqu’à geler les fonds sur le compte de la boutique pendant des semaines, tant que le litige n’est pas résolu. Vous pouvez imaginer que pour un petit e-commerce, c’est une solution qui pourrait être dangereuses pour sa trésorerie.

Cryptage des données

Les sites Internet et boutiques en ligne qui vous demandent d’entrer des informations personnelles, ou de vous connecter avec vos identifiants, doivent obligatoirement offrir une connexion cryptée SSL sécurisée.

La façon la plus simple de s’assurer de la présence de ce niveau de sécurité supplémentaire est de consulter, la barre d’adresse de notre navigateur. Les sites protégés par un certificat SSL ont une URL (ou adresse) commençant par https:// au lieu de http://, où s signifie secure. Vous trouverez également à coté de l’URL, un petit cadenas quand la connexion est bien sécurisée.

Utilisez le bon sens

L’arme ultime contre les sites frauduleux et malhonnêtes reste encore votre bon sens. Si vous trouvez une offre sur Internet trop alléchante pour être vraie, elle l’est probablement. Si un produit semble offrir trop, pour ce que propose ses concurrents, à un prix inférieur, il s’agit probablement d’une escroquerie. Si un site Internet vous promet des services haut de gamme, mais qu’il donne une impression d’amateurisme, avec d’innombrable bannières publicitaires, il vaut peut-être mieux l’éviter. S’il n’y a pas de coordonnées, de formulaire de contact, de mentions légales et une politique de confidentialité détaillée sur le site, fermez la page sans attendre.

Avec ses quelques vérifications simples et rapides, vous allez surement vous épargner beaucoup de maux de tête et de tracas, si vous apprenez à reconnaître les sites fiables de ceux qui ne le sont pas. N’hésitez pas à consulter votre entourage, en questionnant peut-être des personnes qui ont plus d’expérience que vous dans les achats sur Internet. Dans tous les cas, si vous avez le moindre doute, quant à la fiabilité d’un site, quel qu’il soit, coupez court et fermez la page !