dyson-n526
Accueil High-tech Dyson N526 : la voiture électrique que nous ne verrons jamais sur...

Dyson N526 : la voiture électrique que nous ne verrons jamais sur la route

Dyson avait de grands projets dans le secteur des voitures électriques, où il voulait investir plus de 2 milliards d’euros. Malheureusement, l’année dernière, le célèbre fabricant d’aspirateurs robots et sans fil a décidé de hisser le drapeau blanc et d’annuler tous ses projets de production de véhicules électriques. La raison de cette décision était purement économique. Le projet n’était pas commercialement viable. C’est dommage, car la voiture était à un stade de développement avancé et semblait être caractérisée par des spécifications du plus haut niveau.

Nous n’en avons plus entendu parler depuis lors. Mais James Dyson a finalement voulu montrer le prototype de sa voiture électrique qui nous ne verrons en définitive jamais sur nos routes. Dans une interview exclusive accordée au Sunday Times, le fondateur de l’entreprise a donné de nombreux détails sur ce véhicule dont le nom de code était N526. Un « jouet » dans lequel James Dyson a investi 500 millions de livres (560 millions d’euros) sur sa propre fortune personnelle.

Nom de code : Dyson N526

brevet dyson

La voiture devait se présenter sous la forme d’un SUV 7 places (5 mètres de long, 2 mètres de large et 1,7 mètre de haut) capable de garantir, selon le constructeur, 600 miles d’autonomie, soit un peu moins de 1 000 km. Pour obtenir un résultat aussi important en termes d’autonomie, le véhicule aurait utilisé une technologie de batterie à semi-conducteurs développée en interne, qui aurait permis de garantir cette efficacité même en hiver. Des chiffres annoncés avec la climatisation en marche et à une vitesse de 110 Km/h ! Malheureusement, il n’y aura jamais la possibilité de savoir si ces données sont vraiment réelles.

Si la Dyson N526 avait pu garantir une autonomie aussi élevée dans toutes les conditions de conduite, elle aurait fait beaucoup mieux que n’importe quelle voiture électrique sur le marché aujourd’hui, y compris les Tesla. Bien que le SUV électrique ne soit pas léger, 2,6 tonnes, ce véhicule à batterie aurait proposés des performances sportives. 200 km/h de vitesse de pointe et 4,8 secondes pour le 0 à 100 km/h. Pour pousser la voiture, deux moteurs électriques avec une puissance cumulée de 536 ch disponibles.

La source indique que l’intérieur ressemblait à ceux des concepts futuristes habituellement vus dans les plus grands salons automobiles. Un projet certes intéressant, mais probablement trop complexe à réaliser, surtout pour une entreprise qui spécialisée dans les accessoires domestiques.