Accueil High-tech Tesla Bot, le robot humanoïde d’Elon Musk est (presque) une réalité

Tesla Bot, le robot humanoïde d’Elon Musk est (presque) une réalité

Tesla Bot est le nom du robot humanoïde présenté par Elon Musk lors de la Journée de l’IA. Après tout, les voitures Tesla ne sont rien d’autre que des « robots semi-sensibles sur roues« , alors pourquoi ne pas retirer les roues et créer un robot de type humain, de préférence « amical » ? Il s’agit d’une expérience ambitieuse basée sur le superordinateur Dojo (utilisé par Tesla pour entraîner les voitures à se déplacer dans les rues de manière autonome) qui vise à créer le premier prototype d’ici la fin de l’année. Qui sait, peut-être verrons-nous bientôt le Tesla Bot faire du parkour comme l’Atlas de Boston Dynamics…

Nom de code : Tesla Bot

Musk rassure tout le monde : « Il sera bon, bien sûr, et il vivra dans un monde fait pour les humains en éliminant les tâches dangereuses, répétitives et ennuyeuses« . En d’autres termes, Tesla Bot est conçu pour travailler aux côtés des humains, et non pour les remplacer. Soupir de soulagement. Ses caractéristiques « techniques » sont respectables : il mesure 176 centimètres, pèse 56 kilogrammes et est capable de porter des poids allant jusqu’à 20 kilogrammes et de se déplacer à une vitesse d’environ 8 km/h. Il ne sera pas aussi vif qu’un Model Y. Il ne sera pas aussi rapide qu’une Tesla Bot.

Il n’est peut-être pas aussi rapide qu’une Model Y, mais il partage avec elle (et toutes les voitures de la marque) un cerveau commun, ou presque : les mouvements du robot sont en effet gérés et coordonnés par un pilote automatique basé sur l’intelligence artificielle, similaire à celui qui définit la conduite autonome des voitures Tesla. Les caméras de l’autopilote sont intégrées dans la tête pour détecter le milieu environnant, et un écran pour afficher les informations sera également inclus.

L’objectif de Musk est de mettre au point un robot capable de faire des choses par lui-même, sans avoir à lui donner des ordres explicites à chaque fois. Peu d’instructions, en somme, pour une liberté de mouvement et d’action qui le rendra vraiment utile dans la vie quotidienne. « Pouvez-vous prendre ce boulon et le fixer à la voiture avec cette clé ? » C’est un exemple pertinent qu’Elon Musk a donné pour définir le sens du mot « Bot » : il devrait – doit – être capable d’exécuter des commandes de la manière la plus naturelle possible. Même les courses.

Vous trouverez ci-dessous la vidéo complète de la journée Tesla AI.