avis acer swift 3
Accueil PC et Accessoires Acer Swift 3 : le PC portable léger et compact

Acer Swift 3 : le PC portable léger et compact

Il n’y a pas beaucoup d’ordinateurs portables sous Windows avec des écrans au format 3:2. Et franchement, nous avons encore du mal à comprendre pourquoi. La plupart des produits sont dotés de dalles au format classique 16:9, mais ceux qui utilisent des écrans 16:10 ou 3:2 offrent beaucoup plus d’espace vertical et sont plus ergonomiques pour toutes les tâches de productivité. C’est précisément à cela, et aux utilisateurs qui ont besoin de ce niveau de productivité, combiné à une bonne portabilité, que le nouvel Acer Swift 3 2020 est destiné.

Un écran de 13 pouces 3:2 haute résolution, un boîtier en aluminium et en magnésium, un bon nombre de ports, un clavier rétro-éclairé et un matériel embarqué de bonne facture sont les points forts de ce PC portable. Si l’on considère également le positionnement et ce que pourrait être son prix, les prémisses d’un produit très intéressant sont toutes là. Il y a évidemment des compromis et des petits défauts, mais nous en reparlons un peu plus loin.

Matériaux et fabrication : légers mais robustes

acer swift 3Notre premier contact visuel avec la machine remonte au CES de Las Vegas, et déjà à cette époque nous avions pu constater ses qualités en termes de portabilité. Le corps est en fait fabriqué avec un alliage d’aluminium et de magnésium, qui a été choisi par Acer avec beaucoup de soin. De nombreuses entreprises utilisent des panneaux trop fins, ou dont la composition contient un pourcentage très élevé de magnésium. Nous obtenons ainsi des produits certes légers, mais dont la rigidité et la résistance aux contraintes mécaniques ne sont pas toujours irréprochables.

Pas dans cet Acer Swift 3, qui offre le bon compromis entre toutes ces caractéristiques. La solution globale est très légère, nous parlons de seulement 1,15 kg. Toutefois, le panneau couvrant les composants internes et le dessus du clavier fléchissent très peu si nous appuyons sur leur surface. Même l’écran est assez rigide : pour remarquer une déformation, il faut le tordre avec force. Il est accroché au corps du PC portable avec des charnières qui offrent une telle résistance, qu’il est toujours fermement fixé, quelque soient les inclinaisons. D’autre part, on ne peut pas l’ouvrir d’une seule main, mais on a la possibilité de le poser complètement sur la surface de support, en le faisant tourner de 180 degrés.

Clavier et touchpad

Le haut du clavier n’est pas très large, en raison de la taille de l’écran et de son rapport d’aspect qui oblige à avoir un corps plus carré et donc un peu moins d’espace horizontalement. Les clés sont toutes là de toute façon, même s’il a fallu adopter une mise en page qui demande quelques sacrifices. La croix directionnelle, par exemple, est petite et entourée d’autres touches. La touche marche/arrêt, est placée à l’endroit où l’on trouve habituellement la touche ESC, avec le risque d’appuyer accidentellement sur cette touche lorsque l’on cherche ce dernier.

Cela dit, c’est un clavier avec des touches de taille standard, suffisamment espacées et avec une bonne frappe. Les sensations sont bonnes, mais il y a quelques petits défauts qui l’éloignent un peu de la « perfection ». La première est la stabilité des capuchons de touches qui pourrait certainement être améliorée, tandis que la seconde est le rétroéclairage blanc sur fond argenté. Cette combinaison crée peu de contraste et donc, pendant la journée, vous devez vous souvenir d’éteindre le rétro-éclairage pour pouvoir lire les lettres confortablement.

Le touchpad est assez grand mais la surface est en plastique. Ce n’est certainement pas un défaut compromettant, mais on sent tout de suite la différence avec ceux en verre. Les doigts glissent avec un peu plus de friction, mais la précision est toujours bonne et les pilotes de précision de Microsoft sont utilisés pour reconnaître correctement les gestes de plusieurs doigts.

ports swift

Quelques mots, donc, sur les ports disponibles à un moment où la réduction de l’épaisseur provoque des bouleversements sur la connectivité physique. Le long des deux côtés du boîtier, on trouve deux ports USB de type A (un 3.1 et un 2.0), un type C avec support Thunderbolt 3, un HDMI standard, une prise audio et un connecteur pour la charge. Avec un lecteur de carte mémoire, cela aurait été parfait, mais disons que même ainsi, il est définitivement bien équipé.

L’affichage 3:2 est son point fort

fermeAvant de parler de l’écran de l’Acer Swift 3 que nous avons eu entre les mains, il faut savoir qu’il existe deux versions sur le marché : l’une avec un panneau classique au format 16:9 et l’autre, avec un format 3:2. Nous avons déjà parlé de la productivité et des avantages d’un tel affichage dans l’introduction et, vous aurez sûrement compris que nous le considérons comme une réelle valeur ajoutée.

Mais il n’y a pas que le rapport d’aspect. C’est un composant qui se distingue par une bonne qualité à 360 degrés. Dès le premier instant,  la luminosité qui atteint et dépasse 350 cd/mq et la résolution de 2256 x 1504 pixels est très appréciable. Nous ne sommes pas au niveau d’un MacBook Pro 13 pouces, mais nous n’en sommes pas trop loin non plus. Nous parlons d’une solution avec laquelle il est possible de travailler dans toutes les situations sans trop de problèmes, même lorsque nous sommes dans des environnements très lumineux. D’autre part, les noirs ne sont pas très profonds, mais on obtient tout de même un bon rapport de contraste.

Les mesures effectuées avec un colorimètre et le logiciel Calman nous montrent de très bonnes valeurs, y compris en ce qui concerne la précision de la reproduction des couleurs. Le delta E moyen pour l’échelle de gris et la couleur est inférieur à 3, alors que nous avons une couverture de 99,5% de l’espace de couleur sRGB. Ce sont de très bonnes valeurs, qui certifient l’utilisation d’un écran qui permet également des opérations telles que la retouche photos ou la correction colorimétrique, avec un bon degré de fidélité.

Matériel et performances

performances

Voici le moment de parler de la performance, et de ce qui est caché dans le corps de ce nouveau Swift 3. Le modèle que nous avons testé est équipé d’un processeur Intel Core i7 1065G7 avec 8 Go de mémoire RAM, d’une carte graphique intégrée Intel Iris Plus Graphics. Enfin un disque de 512 Go de NVMe PCie SSD avec des vitesses de lecture et d’écriture d’environ 1650 et 1000 Mo/s est présent. Il existe bien sûr d’autres variantes avec un processeur Intel Core i5 ou même AMD Ryzen 4000U (seulement avec l’écran 16:9) et même une configuration supérieure avec 16 Go de RAM et un GPU Nvidia GeForce MX350. Le seul élément qui peut être mis à niveau après configuration, est le SSD.

La machine que nous avons testée utilise un processeur que nous connaissons déjà, et que nous avons analysée à d’autres occasions. Avec ce Swift 3 Acer, les techniciens ont travaillé pour obtenir un réglage qui permettrait au système de rester stable dans toutes les situations. Peut-être en abandonnant quelques MHz de fréquence de temps en temps, pour éviter un risque d’un étranglement trop pénalisant.

Une température contenue

test-swift-3Si l’on examine les résultats du test de stress sur le seul CPU, on constate que les fréquences moyennes sur les 4 cœurs de la solution ne sont pas très élevées. Nous parlons de 1,7 Ghz pour une bonne partie des 10 minutes de l’essai, avec des températures ne dépassant jamais 75 degrés. Nous savons que la limite de sécurité recommandée par Intel concernant la température de fonctionnement de son processeur est de 99 degrés et nous sommes ici bien en dessous. Auraient-ils peut-être pu oser avec un réglage un peu plus poussé ? Probablement oui, mais chez Acer, ils ont préféré conserver une marge de sécurité conséquente.

En incluant le GPU à pleine charge dans le test de stress, le comportement reste fondamentalement le même. Les fréquences descendent encore jusqu’à environ 1 GHz, la température moyenne chutant de 10 degrés supplémentaires. Malgré l’étranglement évident, l’impact de cet abaissement des fréquences n’est pas si évident. Même en cas de stress, le système reste stable et assez réactif, ce qui nous permet d’effectuer sans problème toutes les opérations courantes. C’est également grâce à ce réglage que les températures extérieures et le bruit du ventilateur interne sont pratiquement imperceptibles.

Même avec ce comportement, le Acer Swift 3 est une machine à recommander sans réserve, à tous ceux qui utilisent leur PC portable principalement pour surfer, gérer leurs e-mails, regarder des vidéos en streaming et travailler avec des logiciels de bureautique ou des programmes similaires. Photoshop fonctionne bien, tout comme Lightroom, tandis que l’utilisation de Premiere Pro doit se faire, uniquement pour des retouches simples et il faudra s’armer de patience pour les rendus.

Acer Swift 3 : pour quel usage ?

Avec le lancement de sa dixième génération de processeurs pour ordinateurs portables, Intel a fait de grands progrès dans le domaine du composant graphique. Les nouveaux GPU Iris Plus égalent les performances des anciens MX 150 de Nvidia, et offrent aux utilisateurs un peu plus de flexibilité. Grâce à une puissance de calcul accrue et à de nouveaux outils liés à l’intelligence artificielle, en utilisant des logiciels optimisés, il est également possible d’accélérer un certain nombre d’opérations assez courantes, comme le remplissage contextuel avec Photoshop, la conversion de formats vidéo ou l’agrandissement d’images sans perte de définition.

Il ne s’agit évidemment pas d’un PC portable de gaming et les produits conçus à cette fin présentent des caractéristiques très différentes. Malgré cela, le GPU fourni vous permet de profiter de quelques minutes de loisirs, avec des jeux vidéos qui ne sont pas visuellement exigeants. Nous avons pu tester la configuration sur Overwatch, en full HD, avec un minimum de détails et suffisamment de framerate pour avoir une expérience de jeu satisfaisante.

Deux mots ensuite sur le support de Linux. Un démarrage en direct de l’USB ne pose aucun problème et les périphériques sont correctement reconnus. Le pavé tactile, les raccourcis clavier et même le WiFi et le Bluetooth fonctionnent sans problème. Même si ce n’est qu’un premier démarrage, tout semble être stable et fonctionner correctement.

Batterie suffisante, mais peu mieux faire

Terminons ce tour d’horizon en vous parlant de la batterie Lithium 56Wh dont nous attendions honnêtement un peu plus. Ne vous méprenez pas, ce n’est pas mauvais, mais il est probable que la résolution de l’écran affecte le résultat final. Avec une utilisation professionnelle standard sous Wifi en mode équilibré, vous avez un peu plus de 6 heures d’activité, jusqu’à 8 heures de vidéo en ligne en streaming depuis votre navigateur, puis jusqu’à 10 heures en utilisant l’application Netflix pour Windows, le tout avec une luminosité d’écran d’environ 50%. En appuyant sur le matériel avec les meilleures performances préréglées, vous obtiendrez environ 2 heures d’utilisation.

Le chargeur de 45W est assez petit, mais si vous souhaitez utiliser une seule solution pour les PC et les smartphones, l’USB C offre également la possibilité de gérer la charge. Il faut un peu moins de deux heures pour recharger complètement la batterie avec l’alimentation fournie.

Prix et Avis de l’Acer Swift 3

Photo de acer-swift-3-sf314-57-74j9-core-i7

Acer Swift 3 SF314-57-74J9 Core i7

PC ultra portable très fin et super léger – Le Swift 3 est parfait pour travailler en déplacement | Nouvelle carte graphique NVIDIA, processeur Intel® Core i7 et une batterie longue durée | Ecran IPS 13,5″ au format 3:2 2256 x 1504 pixels | Disque dur SSd ultra rapide et mémoire RAM de 8 Go – Système d’exploitation : Windows 10 Famille | Poids : 1.19 kg et dimensions 31,95 x 21,7 x 1,645 centimètres

Meilleurs prix

  • Boulanger 799.00 € Voir Boulanger
  • Darty 899.90 € Voir Darty
  • Fnac 899.90 € Voir Fnac
  • Cdiscount 909.90 € Voir Cdiscount
Ces prix ont été actualisés le 27/11/2020 par Selectronic. Ils sont listés en ordre croissant et hors frais de livraison. Seuls les prix affichés chez les marchands font foi.

Et nous voici au moment de faire un point final et en particulier sur le prix. La configuration de l’Acer Swift 3 que nous avons testée coûte environ 1000 euros. Toutefois, une configuration à 850 euros avec le Core i5 de dixième génération, et un affichage 16/9 sera probablement capable d’effectuer toutes les tâches les plus courantes, avec la même facilité. Si vous n’avez pas d’exigences particulières en termes de puissance de calcul, et que vous pouvez vous contenter d’un écran au format standard et à la résolution fullHD, alors optez pour le modèle le moins cher.

Un budget de 1000 euros, c’est encore beaucoup, mais si l’on considère le facteur forme, caractéristiques de portabilité, connectivité, affichage bien calibré et la stabilité et réactivité globales du système, ce n’est pas un prix si exagéré, au contraire. Existe-t-il des produits similaires ? En fait, il n’y en a pas beaucoup, ou du moins pas avec des écrans au format 3:2, et ceux qui existent ne coûtent pas moins cher.

Caractéristiques Acer Swift 3
CPU et GPU Intel Ice Lake Core i7-1065G7 quadricœur + Intel Iris Pro G7
Ecran FullHD 13,5 pouces IPS (2256 x 1504 px) BOE NE135FBM-N41
Mémoire vive 8 Go LPDDR4
Stockage interne NVMe PCIe 512 Go SSD – Intel HFM512GDJTNI-82A0A
Système d’exploitation Windows 10 Home
Composants et audio Webcam : 720p / Haut-parleurs 2x 2 W / Clavier éclairé avec LED blanches / TPM 2.0
Ports et réseaux 1x USB-A 3.1, 1x USB-A 2.0, 1x USB-C avec Thunderbolt 3
HDMI, prise audio combo
WiFi 6 Gig+ (Intel AX201), Bluetooth 5.0
Batterie 56 Wh / Alimentation : 90 watts
Poids 1,15 Kg
Dimensions 30,2 x 23,4 x 1,6 centimètres