Accueil Maison Connectée Apple dépose un brevet sur la maison intelligente du futur

Apple dépose un brevet sur la maison intelligente du futur

Pour Apple, la maison du futur sera peut-être intelligente, mais elle n’est peut-être pas encore assez intuitive. L’objet du brevet qui vient d’être publié par l’USPTO, « Object Tracking and Authentication Using Modular Wall Units« , concerne précisément cette problématique. Ce n’est pas un hasard si le géant Cupertino pousse, avec Amazon, Google et d’autres acteurs importants du secteur de la domotique, à la création d’une norme commune.

Vers une simplification des systèmes domotiques

La description du brevet ne porte pas tant sur les difficultés de gestion d’une maison intelligente et connectée, que sur celles liées à sa configuration. Différents appareils de différentes marques, chacun ayant ses propres incompatibilités, différents protocoles de connexion et de communication, types de câblage et connecteurs, procédures d’installation, logiciels, etc. En bref, la création d’un système domestique interconnecté, peut s’avérer être une entreprise complexe, pas à la portée de tous, et en tout cas trop longue pour Apple.

brevet apple

Combien d’entre nous ont des parents ou connaissances, qui nous ont déjà demandé de configurer leur routeur WiFi ou leur ordinateur ? Ajoutez à cela des ampoules connectées, des smart TV, des réfrigérateurs connectés, etc…et vous obtiendrez la complexité avec laquelle certaines personnes vont devoir faire face, pour configurer leurs systèmes connectés à l’avenir. Apple, avec son HomePod, est actuellement un peu le dernier de la classe sur le marché des haut-parleurs intelligents pour la maison. Comment compte t-il tirer son épingle du jeu à l’avenir ?

Une identification et configuration automatisée

Ce que l’entreprise de Cupertino étudierait, c’est un système capable de détecter automatiquement la présence d’un dispositif intelligent, de comprendre sa localisation spatiale et de l’authentifier immédiatement pour l’utiliser. En bref, Apple aimerait étendre à toute la maison l’expérience connectée, sans problématique de configuration, inhérente à l’interaction entre les appareils de son écosystème propriétaire.

configurationImaginez, juste après avoir vissé une ampoule connectée, ou un accessoire HomeKit il serait possible de la visualiser dans l’application Home sur votre iPhone. C’est là qu’interviennent les « unités hôtes » mentionnées dans le brevet. Une fois installées à différents endroits de la maison, elles peuvent détecter la position d’objets inanimés, de personnes et même dessiner un plan pour obtenir des données en 3D de vos pièces sans que l’utilisateur n’ait à intervenir.

Il y a un peu d’iPhone dans ce projet. En fait, tout cela serait possible grâce aux capteurs ToF utiles pour obtenir des données de profondeur que, selon certains spécialistes, nous verrons apparaître sur la prochaine génération d’iPhone 12. La technologie utiliserait également le signal UWB à ultra large bande, qui permet aux appareils d’avoir une connaissance plus précise de leur position dans l’espace, et qui a déjà été mise en œuvre sur l’iPhone 11 et ses grands frères, le 11 Pro et l’iPhone 11 Pro Max.

IA et automatisation

Une fois les données sur l’environnement recueillies, le système pourra (également en interface avec le smartphone) élaborer des prévisions intelligentes sur les appareils domestiques intelligents et connectés, leurs fonctions et leurs routines. Ces unités modulaires seront de différents types. Fondamentalement, si elles sont installées dans une pièce, elles permettront de reconnaître automatiquement l’ampoule connectée et de la placer dans la maison.

En bref, la guerre pour la conquête de l’espace domestique, destinée à peupler nos intérieurs d’appareils intelligents et connectés, est déclarée. Apple compte bien y participer en tant qu’acteur principal, comme il nous l’a déjà été démontré récemment, au CES 2020 à Las Vegas.