association maison connectee
Accueil Maison Connectée Maison connectée : Amazon, Apple et Google s’associent !

Maison connectée : Amazon, Apple et Google s’associent !

Amazon, Google, Apple ont annoncé fin décembre un partenariat visant à faciliter le fonctionnement des appareils connectés pour tous. Les trois entreprises se font concurrence, avec leurs appareils respectifs, conçus avec leur propre norme de connectivité, pour se frayer une place dans nos maisons. Chacune a développé sa propre infrastructure pour soutenir d’autres appareils connectés.

Le problème est que, jusqu’à présent, ces géants de la technologie n’ont pas rendu la vie facile à leurs utilisateurs. La différence entre les normes et technologies utilisées rend difficile et compliquée, l’utilisation d’une gamme de produits si vous ne n’adoptez pas que l’utilisation d’une seule et unique marque.

Maison connectée : s’orienter au milieu de la jungle

Allez dans n’importe quel magasin de bricolage ou d’électronique et penchez-vous un produit de maison connecté choisi au hasard. Avant de pouvoir le choisir, vous devez vous demander : « Est-ce qu’il fonctionnera avec Amazon Echo, Google Home ou Apple Homekit ? Quelle solution équipe ma maison ? Sera t-il compatible avec mes autres objets connectés ?« . Le développement de différents standards de communication complique les choses. A l’heure actuelle, par exemple, les produits connectés peuvent communiquer via Bluetooth, Wi-Fi, ou encore selon le protocole Zigbee, et bien d’autres protocoles de communication moins courants encore.

Prenons l’exemple des célèbres ampoules connectées. Elles ont souvent besoin d’un HUB Zigbee pour communiquer. Certains produits comme Amazon Echo ont un hub intégré, mais cela ne s’applique pas forcément aux produits Google ou Apple, par exemple. Ce casse-tête touche non seulement les consommateurs, mais aussi les entreprises qui produisent des appareils connectés intelligents.

C’est pourquoi Apple, Amazon et Google ont décidé de s’associer à Zigbee Alliance et à un grand nombre de sociétés telles que IKEA, Legran, Resideo, SmartThings (Samsung), Schneider Electric, Signifiy (anciennement Philips Lightning), Silicon Labs, Somfy et encore d’autres acteurs qui contribueront à ce projet.

Apple HomePod, Amazon Echo, Google Home

Apple, Amazon et Google unissent leurs forces

Le résultat de cette alliance s’appelle le « Project Connected Home over IP« , qui vise à faciliter la construction et l’utilisation par les fabricants et les consommateurs de dispositifs pour maison connectée, compatibles avec les normes utilisées par les trois sociétés, en particulier avec les assistants vocaux respectifs Siri, Alexa et Google Assistant.

Le projet est fondé sur une « conviction commune que les appareils connectés pour la maison devraient être sûrs, fiables et faciles à utiliser« , ont déclaré les entreprises dans un communiqué de presse. S’appuyant sur la norme du protocole Internet (IP), le projet vise à permettre la communication entre les appareils connectés, les applications mobiles et les services en Cloud, en définissant un ensemble spécifique de technologies de réseau basées sur l’IP pour la certification des appareils.

L’alliance concentrera d’abord ses efforts sur les produits de sécurité domestiques et non domestiques, tels que les détecteurs de fumée et de CO2, les portes et serrures connectées, les systèmes d’alarme, les prises de courant, les thermostats connectés et autres dispositifs similaires, avant d’étendre son influence à d’autres types de dispositifs et de solutions commerciales.

Le nouveau standard basé sur l’IP sera open source et libre de droits, utilisable par tous, avec un code source disponible gratuitement sur la plateforme GitHub. Le groupe prévoit de publier les premiers avant-projets, avec les spécifications de son fonctionnement et de sa mise en œuvre, d’ici à la fin de l’année 2020. Pour les utilisateurs, cela devrait se traduire par une simplification de l’accès et du fonctionnement des appareils domestiques connectés dans les années à venir, qui bénéficieront d’un support multiplateforme dès leur conception.