meilleures banderoleuses
Accueil High Tech Banderoleuse : l’outillage de conditionnement incontournable

Banderoleuse : l’outillage de conditionnement incontournable

Protéger les produits pendant le stockage et le transport. Voilà un enjeu crucial, quand on vend des articles, par le biais d’une entreprise. Souvent mis sur des palettes, les produits peuvent bouger, s’entrechoquer et s’abimer. Si cela arrive, il sera impossible de les mettre en vente pour les clients. Un manque à gagner que ne peut se permettre aucune entreprise, quelle que soit sa taille. Est-ce une fatalité ?

Qu’est-ce qu’une banderoleuse ou filmeuse ?

Une banderoleuse est une machine que l’on utilise pour mettre du film protecteur autour des palettes. Pourtant fin, ce film va empêcher les produits de bouger pendant le conditionnement, le stockage. Même si la palette doit être transportée, les produits, ainsi filmés, ne seront pas endommagés. La pose du film se fait, évidement de façon plus rapide que si un employé de conditionnement le faisait manuellement.

Pourquoi acheter une banderoleuse ?

filmeuse

Source de productivité

Même si certaines tâches ne peuvent être effectuées que par des humains, il faut bien avouer qu’une machine équipée de poulies et de pignons va pouvoir enrouler le film autour de la palette beaucoup plus vite qu’une personne. La cadence de palettisation est donc, avec cette machine, optimisée. Gagner du temps, c’est produire plus, être dans les délais au niveau du transport des marchandises et satisfaire ainsi les clients.

Réduction des TMS

Les Troubles Musculo Squelettiques apparaissent quand une personne, dans le cadre son activité professionnelle, notamment, effectue des gestes répétitifs. La répétition entraine un endommagement des muscles et des os. Des douleurs peuvent alors apparaitre, rendant la tâche difficile dans un premier temps, puis impossible. Pour le salarié, c’est un traumatisme physique qui peut avoir des répercussions graves, y compris psychologiques. Pour l’entreprise, il y a risque d’avoir des personnes qui prennent des arrêts maladies. L’emploi de certaines machines comme des banderoleuses, dans ce cas, s’avère judicieux pour préserver la santé des manutentionnaires, sur leur lieu de travail.

Economique

Il faut, quand la bobine est terminée, mettre une nouvelle bobine sur une tige. Le film est étirable. Il en faut donc une quantité moindre, par rapport à un film classique. La filmeuse étire au maximum le film (sans risque pourtant de le déchirer), pour minimiser les coûts et que les mouvements soient impossibles sur la palette de conditionnement. Certains produits sont difficiles à palettiser. Grâce à des commandes spécifiques, le filmage se fait en conséquence, pour s’adapter.

Les trois meilleurs banderoleuses à découvrir

La filmeuse Ecoplat Robopac

PremierBanderoleuse ECOPLAT RobopacVous trouvez ici une banderoleuse à plateau tournant. Le rouleau de film se met sans effort sur une tige. Le plateau est élaboré en acier de haute résistance. Même les palettes les plus lourdes ne lui font pas peur. La colonne de commande est, quant à elle, en acier profilé, recouverte de peinture époxy. La commande permet de programmer en fonction de la taille et de la forme des palettes à filmer.

Le banderolage peut se faire sur 2,20 mètres de haut, jusqu’à 2,40 mètres au plus. Elle est parfaite pour accueillir du film cast 120% ; soufflé ou encore préétiré. Cette machine est équipée d’un frein manuel. Ses dimensions sont d’une longueur de 2,40 mètres, sur 1,60 de largeur. Le plateau fait, quant à lui, 1,65 mètres de diamètre. Cette machine à filmer les palettes est garantie 1 an par le fabricant.

Avantages du modèle 

La livraison est gratuite, ainsi que son installation. Que demander de plus ?

Son point faible

Son encombrement ne la destine pas aux petits espaces de stockage, dommage.

Banderoleuse à bras tournant Ecowrap

DeuxièmeBanderoleuse EcowrapLes TMS guettent votre équipe ? Stop, investissez dans un banderoleur à bras tournant. Son utilisation est simplissime. Amenez la palette jusqu’à la butée et initiez la mise en place du film. Après la programmation, en fonction des dimensions de palettisation, le bras tourne autour de la palette, pour s’arrêter en fin de cycle. Pas de temps perdu, pas de gâchis de matière.

Productivité et économie, en tant que professionnel, cela doit avoir une résonance particulière en vous ! Pour vos salariés, la mise en place d’une nouvelle bobine de film se fait aussi sans effort. Il suffit de la mettre sur le support. Même les charges instables et sensibles à l’écrasement trouveront en elle, leur maitre, car il est possible d’adapter le mouvement du bras, en fonction du produit. Les cycles peuvent être mémorisables, parfait si vous effectuez toujours la même tâche.

Votre travail évolue ? Ce n’est pas un problème pour elle, la fonction de programme peut être modifiée à tout instant. Cette machine est compatible avec 5 sortes de films différents. Il est possible d’actionner un bouton d’arrêt d’urgence, en cas de problème de filmage. Cette machine peut filmer jusqu’à 250 palettes, chaque jour.

Ce qu’on aime

Avec un détecteur de chocs et de mouvement, aucun risque d’accident, sur le lieu de travail tout en assurant une tâche parfaite au quotidien.

Défaut de cette filmeuse

Son prix est relativement élevé, mais au vu de ses capacités de production, la machine sera vite rentabilisée.

Banderoleur Robot Master M80

TroisièmeRobot Master M80Palettes qui se suivent, mais ne se ressemblent pas ? Vous ne pouvez pas confier la tâche de filmage à un modèle à plateau ou à bras. Par contre, ce robot de filmage est fait pour vous, si vos palettes ne font pas plus de 2,20 de haut. Pour votre personnel, vous évitez les TMS, mais aussi les accidents. Ce robot high-tech, en effet, est pourvu d’un pare-chocs à l’avant, totalement déformable. La personne ne sera pas blessée et l’appareil s’arrête ; de façon automatique.

Ce robot à filmer dispose aussi d’un bouton d’arrêt d’urgence. Quand il commence à fonctionner, il émet un signal sonore. Comme les usines et les entreprises sont souvent bruyantes, cet avertissement peut passer inaperçu. Pas de problème. Pendant tout son travail de filmage, vos salariés seront avertis également par un voyant clignotant. Une double sécurité qui fait mouche. Passons maintenant à ses capacités de travail.

Cette filmeuse automatique peut s’adapter à tous les formats de palettes. Qu’importe le diamètre de la bobine de film étirable, il va procéder à un allongement constant, pour minimiser vos coûts. C’est un frein qui possède un dispositif d’accouplement et de désaccouplement qui va permettre de tenir le film étirable. Le mât sur cet appareil est rabattable. Il prend donc peu de place, en fin de journée, si vous voulez le ranger dans un endroit spécifique.

Atout de robot

Il peut supporter une charge maximale de 1000 kilos, à chaque passage. On ne peut qu’apprécier tout le soin apporté à la sécurité.

Ce qu’on regrette

Toutes ces qualités se paient au prix fort. Mais avec ses 35 tours de film par minute, il fait gagner en productivité. Un calcul à faire…

Trois types de filmeuse

À bras tournant

Il est impératif de lui trouver une place définitive, car cette machine doit être fixée au sol. Prenant moins de place qu’une machine à plateau tournant, elle est parfaite pour les petits espaces, sans rogner sur la qualité du travail. Il est possible de filmer des palettes d’une hauteur maximale de 2,75 mètres, ce qui peut limiter les entreprises, en fonction de leur flux habituel de production. Vendue avec une butée longitudinale, il suffit de faire avancer la palette jusqu’à la butée, puis de programmer l’appareil.

Le manutentionnaire initie le premier mouvement en venant mettre un morceau de film étirable, coincé entre deux cartons, par exemple, sur la palette. L’appareil prend ensuite le relais, de bas en haut. Le bras va tourner autour de la palette pour la filmer. En cas de problème, l’appareil s’arrête automatiquement. Aucun risque de blessure, la machine s’arrête également si quelqu’un met sa main de façon malencontreuse.

À plateau tournant

banderoleuseUne filmeuse à plateau tournant est moins chère à l’achat que le modèle à bras tournant. Mais cela n’enlève rien à ses capacités, au contraire. Un des seuls défauts que l’on peut lui trouver consiste en la place au sol qui est plus importante, que pour sa consœur. C’est surtout cette place utile qui fait qu’on lui préfère parfois un autre modèle.

En tant que professionnel, il est appréciable que le mât de l’appareil puisse être rehaussé, si vous avez des palettes hautes. Le mât peut alors monter jusqu’à 1,31 mètre. Tous les produits, même en hauteur, bénéficient donc du même niveau de protection. Programmable, ce type de banderoleuse permet au manutentionnaire, une fois le programme mis en place, de pouvoir se consacrer à une autre tâche.

Robot à banderoler

Vous avez des palettes de toutes les tailles et certaines n’ont pas le gabarit standard ? Il n’est pas utile de prendre les deux modèles précédents. Par contre, vous avez une alternative toute trouvée avec le robot à banderoler. Pratique, dès que le travail est terminé, il est possible de remiser cet appareil ; ce qui impossible avec les deux autres types de filmeuses professionnelles. Ce n’est donc pas à la palette de venir au robot, mais bien le robot qui peut venir travailler, là où se trouve la palette à filmer.

Au démarrage, le robot émet un signal sonore. Pratique pour avertir le personnel humain. Mais, même si quelqu’un se met devant lui, il va s’arrêter car il possède un détecteur d’obstacles. Rapide, il se met alors à tourner autour de la palette, et ce, quelle que soit sa taille, sa forme. Les machines les plus perfectionnées peuvent filmer jusqu’à 250 palettes quotidiennement.